Bordeaux

Du 5 au 7 février 2016 le Jumping International de Bordeaux

Pour la première fois la finale européenne du circuit Coupe du Monde FEI Longines se déroulera à Bordeaux avant la finale Mondiale de Göteborg. Ce rendez-vous de Bordeaux sera donc le lieu d’une âpre bataille et verra-t’on enfin une cavalière triompher au Parc des Expositions !

Saut d’obstacles : des Français en verve
Après Malines et la première partie de saison, deux Français sont d’ores et déjà qualifiés pour la finale de Göteborg en mars et deux autres sont en position favorable dans le Top 20. Le circuit a repris à Leipzig le 14 janvier le Grand Prix Coupe du monde ayant eu lieu le 17 et après un passage en Suisse, tout se décidera lors du rendez-vous au Parc des Expositions de Bordeaux : la liste des 18 qualifiés européens pour la finale sera connue ce soir là et les cavaliers tricolores auront pu faire montre de leurs bonnes intentions à 182 jours des Jeux olympiques de Rio. Tout est allé très vite et très bien en début de saison pour les cavaliers de l’équipe de France déjà bien situés dans le classement de la Coupe du monde. Deux d’entre eux ont remporté trois des huit étapes déjà courues, Pénélope Leprévost ayant signé un doublé à Oslo et à Lyon et Simon Delestre ayant triomphé en Italie. Déjà 3ème à Oslo, Patrice Delaveau s’était adjugé la 5ème place de l’étape de Stuttgart avec Lacrimoso 3*HDC, tandis que Kévin Staut prenait également quelques précieux points avec Rêveur de Hurtebise*HDC, grâce à une honorable 10ème place. Les deux cavaliers du Haras des Coudrettes se plaçaient dans le top 20 du classement européen.

Patrice Delaveau sur Canigo HDC

Un favori
La fin de cette première partie de saison a été un peu moins probante pour les Tricolores et les trois étapes 2016 seront décisives pour les deux derniers s’ils envisagent le déplacement au mythique Scandinavium de Göteborg. L’homme fort de ce début de saison aura été Christian Ahlmann, vainqueur à Stuttgart, Madrid et Malines après une deuxième place à Lyon : un parcours parfait en quatre sorties seulement ! Ces performances priveront-elles pour autant le Jumping International de Bordeaux de ces champions déjà qualifiés ? En aucun cas ! Pour les cavaliers français notamment, dont ceux de l’équipe de France A, ce concours reste un événement incontournable, notamment en prélude d’une année olympique où il s’agit de se montrer sous son meilleur jour à l’entraîneur national. Ensuite, terminer en tête du classement européen reste une affaire prestigieuse et on peut s’attendre à une bataille sans concession pour terminer leader de la « finale européenne ».

Attelage Koos de Ronde

Attelage : Boyd Exell contesté à Londres
Tenant du titre qu’il a décroché pour la cinquième fois à Bordeaux l’an dernier, l’Australien Boyd Exell a frappé d’entrée en s’imposant à Stuttgart face à son éternel rival, le Néerlandais Isjbrand Chardon. Toutefois, le Néerlandais a pris sa revanche à Londres : « Je ne suis pas inquiet pour Bordeaux », nous a cependant confié le tenant du titre. « L’avantage pour moi est qu’à Bordeaux, le titre se joue sur deux épreuves et c’est la régularité qui est récompensée dans une finale. » D’ailleurs, Boyd Exell a remis les pendules à l’heure dès le week-end suivant en s’imposant à Malines face à Koos de Ronde. Le duel, ou plutôt la bataille à trois, promet donc d’être passionnante. Malchanceux à Bordeaux lors des deux dernières finales, mis en confiance par son résultat londonien, le brillant meneur hollandais aura à cœur de battre l’Australien et de remporter à nouveau ce titre (sa dernière victoire remonte à 2006), chose possible puisque son compatriote Koos de Ronde y était arrivé en 2013. Cette victoire sur son rival australien reste une obsession pour le fantasque Néerlandais, duel qui risque d’être arbitré par l’autre Hollandais !

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda