Inauguration du nouveau centre de maintenance TER de Bordeaux



Publié le 25 septembre 2016 à 13:17

Actualité

Après le centre de maintenance TGV c’était au nouveau bâtiment du centre de maintenance des TER d’être inauguré. Le coût de l’opération est entièrement supporté par le Conseil Régional hors mise en état des sols


En fait c’est un nouveau bâtiment qui a été inauguré dédié à l’entretien de 146 rames circulant sur le réseau TER de Nouvelle-Aquitaine, bâtiment adapté à la maintenance des 48 nouvelles rames Régiolis d’Alsthom et Régio2N* de Bombardier déjà commandées depuis 2009 car aujourd’hui toutes les rames ne sont pas encore livrées. Ces rames sont à propulsions soit thermique (série XTR) soit électrique (Régiolis et Régio2N) et en particulier des rames dites bimodes pouvant basculer de motorisation électrique en motorisation thermique particulièrement intéressantes sur des axes avec des sections électrifiées (série BGC, 62 rames en Aquitaine). Ce nouveau bâtiment était nécessaire pour pouvoir effectuer une maintenance qui voit de plus en plus les parties techniques situées en toiture et il faut donc des rampes d’accès adaptées en plus même si les fosses restent nécessaires pour surveiller et entretenir les parties en contact avec la voie. Aujourd’hui les TER ce sont 214 rames qui circulent sur 3226 km de réseau en desservant 340 communes de cette vaste Nouvelle Aquitaine à l’échelle d’une nation européenne. Parallèlement un autre site de maintenance de Nouvelle-Aquitaine est en cours de modernisation à Saintes.

Sur le site d’entretien de Bordeaux de nombreuses transformations ont été opérées avec en premier lieu la construction de ce nouveau bâtiment de plus de 2.000 m² avec ses 2 voies de 81 mètres équipées de passerelles d’accès en toiture pour intervenir sur les équipements techniques des rames. un système de dépose-bogie et un centre de pilotage informatisé destiné à optimiser les opérations sur site. Il reste à construire dans le prolongement de ce bâtiment une aire de nettoyage et il reste aussi à moderniser l’ancien bâtiment de maintenance à 4 voies en le dotant d’équipements supplémentaires afin qu’il puisse accueillir et maintenir les nouvelles rames. Franck Lacroix, directeur Général TER de SNCF mobilités a pris la parole pour se féliciter de voir une région qui met au centre de la mobilité le ferroviaire. Le ferroviaire occupe une place importante dans le marché de la mobilité qui est en pleine mutation et depuis que les réions ont pris en mains les « trains du quotidien » en 2002, l’accroissement du trafic est de plus de 50%. Aujourd’hui les TER c’est 7.000 trains et 900.000 voyageurs acheminés par jour d’un point à un autre sur les onze régions françaises hors Ile de France. C’est ainsi que grâce aux régions 90% du matériel roulant a été remplacé et l’action d’Alain Rousset en tant que président de l’ARF a été déterminante.

Franck Lacroix, directeur général TER à SNCF Mobilités

Après avoir décrit l’évolution du TER et des objectifs poursuivis avec Nouvelle-Aquitaine en fer de lance dans la maintenance prédictive il a cédé la parole à Alain Rousset. Ce dernier a tout de suite mis en avant que les régions devait faire le choix de l’innovation comme le montre le débat sur Alsthom. Il n’a pas hésité avec la remarque « l’Etat aide les Grands groupes sauf que ce sont les PME qui créent l’emploi. »Il a mis en avant l’erreur commise sur la diversification des modèles qui n’a pas permis aux constructeurs de baisser les coûts et il souhaite que l’on en vienne à une gamme plus restreinte. Il a aussi suggérer que la maintenance ferroviaire installe une concertation avec la maintenance aéronautique en l’occurrence avec l’AIA à Bordeaux. Il a aussi rappeler que ce sont les régions qui ont ressuscité le ferroviaire alors qu’il se mourrait en 2000/2002, aujourd’hui ce sont les régions qui du fait des récentes réformes leur confient le rôle de chef de file de l’intermodalité et de la complémentarité des modes de transport public. Pour terminer il s’est montré remonté « j’entends ici et là qu’on voudrait arrêter le TGV à Bordeaux, quel égoïsme ! quel égoïsme ! J’espère que cet égoïsme absurde qui se concocte pas très loin d’ici ne sortira pas. J’en aurai honte » . Il a rajouté « Vive les cheminots, vive le TER ».

*rames à deux niveaux


Bernard Lamarque


Populaire dans cette rubrique Sur le même sujet

Un nouveau service d’annuaire de (...)

| le 10 août 2016
Après le service de Petites Annonces lancé en décembre dernier, Bordeaux Gazette poursuit son développement et lance un nouveau service : un annuaire de proximité permettant de partager des avis, bons (...)

Paris Bordeaux en 2 h 04 inauguré

1er juillet 19:48

La nouvelle rame Coradia Liner bientôt en service sur Nantes Bordeaux

14 mars 14:19

Reprise progressive des travaux de rénovation de la Grande Halle Voyageurs

24 juillet 2016 11:25

Inauguration de la station maintenance TGV

18 mars 2016 09:19

Un sympathique tortillard, le tramway de Bordeaux, à Cadillac.

28 juillet 13:29
RECHERCHE
 
Petites annones Bordeaux Gironde
Le service de petites annonces de Bordeaux Gazette
 
  Recherche Commercial indépendant en publicité
Premium
Lire +
Dernières Annonces
Maison en pierres
localisation de l'annonce Monségur Vente immobilière
Lire +
Petites escapades bordelaises #1
localisation de l'annonce Bordeaux Exposition et Visite
Lire +
Alvy Zamé s’invite sur la scène bordelaise
localisation de l'annonce Bordeaux Concert et Spectacle
Lire +
Le VOCAL TOUR 2017 donne le tempo à Bordeaux Lac
localisation de l'annonce Bordeaux Concert et Spectacle
Lire +
Recherche Commercial indépendant en publicité
localisation de l'annonce Bordeaux Offres d'emploi
Lire +
Déposer votre annonce gratuitement