Inauguration de la station maintenance TGV



Publié le 18 mars 2016 à 09:19

Actualité

Dans le cadre des travaux herculéens entrepris par la SNCF pour l’arrivée de la LGV en gare de Bordeaux le 2 juillet 2017, un est déjà achevé. Il y en a en tout quatorze soit deux de mieux que ceux du très illustre prédécesseur et il en reste treize à inaugurer.


Pour cette inauguration, les invités on été conduits en TGV par un court trajet de onze minutes qui a permis de se rendre sur le site industriel qu’est cette Station de maintenance TGV de Bordeaux. Elle va permettre d’entretenir et de reconditionner les rames afin de les réinjecter dans le trafic sans qu’elles passent par le Technicentre Atlantique de Châtillon sauf pour les très gros travaux. Sur cette plateforme ce sont une centaines de personnes dont 56 SNCF et une cinquantaine de sous-traitant qui s’emploieront la nuit à entretenir et à panser « petits et gros bobos » qui affecteront les rames en service ainsi que le contrôle permanent des 450 mètres des rames de TGV dessus, dessous, sur les côtés et à l’intérieur afin de palier à toute défaillance. Aux côtés d’Alain Rousset pour cette inauguration Alain Juppé ne pouvant être là c’est Christophe Duprat Vice président de la Métropole en charge des Transports qui était présent et pour représenter Pierre Dartout lui aussi absent c’est Thierry Suquet, secrétaire Général de la préfecture qui le représentait. Pour la SNCF c’était la souriante et dynamique Rachel Picard, directrice générale de Voyages SNCF qui était la puissance invitante car le coût de trente millions de la station d’entretien TGV est entièrement supporté par la SNCF. Elle a pris la parole en premier pour rappeler d’une part que le projet qui voit le jour aujourd’hui a été ébauché il y a 25 ans et pour mettre en évidence le saut qualitatif avec la commande de quarante nouvelles rames Euroduplex pour un milliard d’euros, rames dédiées à la ligne ainsi que le considérable gain de temps qui va mettre Paris à 2 h 05 de Bordeaux avec les rames les plus rapides qui seront nombreuses dans le cadencement du service qui sera augmenté en fréquence dans des proportions conséquentes.

Thierry Suquet, Rachel Picard, Christophe Duprat et Alain Rousset

Pour Christophe Duprat cette inauguration est une première occasion de se rencontrer car après avoir posé des premières pierres ce sont maintenant les inaugurations qui vont se succéder pour la réception de ces quatorze travaux sur la gare de Bordeaux, en fait maintenant treize. Selon le vice-président de la Métropole, on va connaître une vraie révolution au niveau des déplacements entre Bordeaux et la capitale ainsi qu’au niveau des autres régions de France et Bordeaux Métropole est prêt à affronter cette révolution. Il faudra mettre à disposition des arrivants des moyens de transports permettant de rejoindre rapidement leur destination finale. Il faudra aussi faciliter l’accès à la gare Saint Jean qui devient un pôle multimodal avec la création de parkings. Il a soulevé deux questions la desserte : « une fréquence digne de ce nom pourra être entre Bordeaux et Paris de trente minutes en heure de pointe et une heure en heures creuses mais on ne qualifie pas de la même manière l’heure de pointe que l’on soit SNCF ou élu de la Métropole ou du Conseil Régional. On ne peut pas se rater et il faut réussir le lancement car l’attente est forte ». La deuxième question c’est la gare routière car le pôle multimodal de la gare Saint Jean mérite une gare routière digne de ce nom « nous devons y travailler pour avoir des correspondances avec tout ce qui se passe à Bordeaux et au delà, on aura un palais des Congrès à deux heures de Paris ». Il a ensuite cédé la parole à Alain Rousset, un Alain Rousset heureux de la tournure des événements car il a toujours voulu mener à bien cette évolution du transport collectif.

Alain Rousset lors de son allocution

« J’aime bien ces manifestations qui ponctuent d’une certaine manière la bataille que l’on mène maintenant depuis plus de 15 ans sur cette liaison LGV » ; Il a rappelé que cette question suscite et a suscité beaucoup de débats mais au delà de sa personne les électeurs ont toujours validé cette idée d’une ligne a grande vitesse qui est en fait une deuxième ligne sur l’Ouest de la France. Il a repris l’idée que cette deuxième ligne ne doit pas s’arrêter à Bordeaux et a Bilbao, Vitoria et Madrid en ligne de mire souhaitant faire de Bordeaux un carrefour du Grand Ouest de la France (à travers cette idée on sent la proximité entre les « deux Alain » sur certains sujets.NDLR). De plus cette ligne sera l’épine dorsale de la Grande Région en citant Poitiers, Angoulême, Bordeaux et Bayonne avec la possibilité de mettre l’ensemble de la Région à moins de trois heures de Paris avec les TER avec une desserte intelligente de différents points de la Région. Le premier travail a été de remplacer la passerelle Saint Jean par un pont pouvant accueillir un trafic digne de ce nom. Il a souligné l’aspect industriel que représente TGV et TER avec la station inauguré aujourd’hui des TGV et celle des TER qui sera inaugurée prochainement. Il a évoqué l’offre commerciale que sera à même de mettre en place la SNCF et tous les problèmes d’accueil des voyageurs, sans oublier le rôle moteur des collectivités territoriales qui impulse des grands projets par des financements de déclenchement qui sont primordiaux et tout le monde s’y met.

Mise en lumière de la station de maintenance TGV

Pour conclure le représentant du préfet Thierry Suquet a pris la parole pour souligner que Bordeaux prend une place à part dans le réseau SNCF et pour souligner la part que prend l’Etat particulièrement avec la réfection de la verrière qui est classée monument historique. La restructuration de la gare de Bordeaux est inscrite au contrat de plan Etat-Région et avec l’opération d’intérêt national Euratlantique, l’Etat est engagé. Pour terminer lui aussi a estimé que « Nous n’avons pas fini de nous revoir ». Ensuite cerise sur le gâteau les invités ont eu droit à un son et lumière du site industriel pour le mettre en lumière et tout le monde à repris le TGV pour rentrer à Bordeaux Saint Jean.


Bernard Lamarque


Populaire dans cette rubrique Sur le même sujet

Horaires de fermeture des bureaux (...)

| le 16 juin 2012
Commencée dès l’année dernière avec le coup de tonnerre de l’élimination de Dominique Strauss-Kahn pour la course aux présidentielles, la France va refermer la parenthèse d’une longue année électorale (...)

La nouvelle rame Coradia Liner bientôt en service sur Nantes Bordeaux

14 mars 14:19

Inauguration du nouveau centre de maintenance TER de Bordeaux

25 septembre 2016 13:17

Reprise progressive des travaux de rénovation de la Grande Halle Voyageurs

24 juillet 2016 11:25

Horloges de la grande halle voyageurs de la gare Saint Jean

18 avril 09:07

Une saison culturelle 2017 à Grande Vitesse

6 avril 14:45
RECHERCHE
 
Petites annones Bordeaux Gironde
Le service de petites annonces de Bordeaux Gazette
 
Dernières Annonces
Bar chinois incrusté
localisation de l'annonce Bordeaux Ameublement
Lire +
Explorateurs en herbe à Bordeaux Lac
localisation de l'annonce Bordeaux Exposition et Visite
Lire +
Urgent Recherche appartement T3
localisation de l'annonce Bordeaux Location
Lire +
Réunion de présentation
localisation de l'annonce Bordeaux Autres
Lire +
cherche Java
localisation de l'annonce Saint-Médard-en-Jalles Animaux
Lire +
Déposer votre annonce gratuitement