Bordeaux

Histoire et avenir …. de la Place Dauphine(Gambetta)

Jadis connue sous le nom de place Dauphine puis de place Nationale, l’acte de naissance de la place Gambetta, tient à une délibération de la Jurade, prise à l’initiative de l’Intendant Tourny, le 4 janvier 1746. Le dessin du projet sera confié à l’architecte Voisin. La décision de la création du Jardin-Public allait intervenir la même année.

La Place rebaptisée au gré des événements
C’est en l’honneur du mariage du Dauphin de France (futur Louis XVI) avec Marie Antoinette , que les jurats vont baptiser cette place du nom de Place Dauphine. Sous la Terreur, en 1793, elle prend le nom de place Nationale (Tallien et autre Lacombe vont y sévir), avec en son centre l’échafaud où seront notamment guillotinés les maires Saige et Fumel. De 1811 à 1814, elle prend le nom de place du Roi de Rome et redevient place Dauphine en 1815. Elle prendra officiellement le nom actuel de place Gambetta le 18 janvier 1883.
Rebaptisée au gré des événements
Le point zéro de la commune de Bordeaux
Depuis quelques années un panneau indicateur directionnel et kilométrique nous informe de la distance entre Bordeaux et ses 19 villes jumelles, Saint-Pétersbourg, Cracovie, Lima, Fukuoka et autres Ouagadougou ou Lima ….car la place Gambetta a été choisie pour indiquer le point zéro de la commune de Bordeaux, le centre géographique de la ville.
A la hauteur du 10 place Gambetta le centre de Bordeaux
Un square de verdure plaque tournante de la circulation
Square de verdure avec en son centre un charmant pont, une trentaine d’arbres, des massifs fleuris, des bassins, une mini cascade, une rivière serpentine surplombée du fameux petit pont aux rambardes en fer forgé. Cette charmante place centrale souffre quelque peu d’être aussi une plaque tournante de la circulation soumise aux heures de pointe à des hordes de voitures et à de longs convois d’autobus. Le jardin demeure néanmoins un havre de paix pour qui sait profiter de ses bancs et même de son herbe fraîche en bord de cascade. De nombreux jeunes et moins jeunes gens le fréquentent d’ailleurs assidûment dès les premiers beaux jours.
Square de verdure
L’avenir de la Place
Dès 1986, le maire Jacques Chaban-Delmas étudiant un projet de métro, prévoit la transformation de la place Gambetta en gare centrale au grand dam des associations de protection du patrimoine. Le projet échouera avec celui du métro. Prochainement, la place Gambetta, objet permanent de projets architecturaux, va donner lieu à un concours pour son réaménagement. Si certaines ébauches de projets déjà connues semblent rallier tous les suffrages pour ce qui est d’une future circulation souterraine des bus, il n’en est pas de même pour ce qui est de l’aménagement en surface. De nombreux bordelais semblent prêts à se mobiliser afin de sauver les arbres, les fleurs, la rivière artificielle et son petit pont promenade, aussi avec un peu de bonne volonté et d’imagination la querelle des « anciens » et des « modernes » ne devrait pas avoir lieu. Faire disparaître les bus et garder le square revisité ou non, préserverait un petit peu de l’âme de notre ville sans nuire à l’activité dans le quartier ….

Ecrit par Dominique Mirassou


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda