Marmande

"Garorock" : Une dernière journée parfaite.

Tout indiquait ce dimanche, que la dernière journée de Garorock allait se dérouler à merveille : des spectateurs pour remplir la plaine de la Filhole avec un soleil revenu et une programmation pour tous les goûts . La zone d’accès aux scènes de spectacle, séchée par vent et soleil, laissait un sourire sur le visage des festivaliers dont certain(e)s avaient pu prendre de jolis coups de soleil .

Le temps de recharger son pass, et de se diriger vers la scène du Trec pour assister au concert d’ouverture avec les jeunes mais néanmoins talentueux du groupe « Lysistrata », lauréat 2017 du prix Ricard SA Music Live, qui avec un rock énergique a retourné le public présent .
Le coup de Coeur Bordeaux Gazette de ce dimanche se tournera vers le groupe « Motivés » regroupant les membres de « ZEBDA » . Souvenez-vous , la chanson « tomber la chemise » . Sur la scène Garonne, le groupe a communiqué sa joie de jouer, de chanter, de danser et a été très complice avec les photographes.

La journée a pu continuer avec des beaux et gros noms de la programmation tels que Milky Chance, Michael Kiwanuka, ainsi que le rappeur américain Mac Miller, et le très jeune Petit Biscuit, qui a mis le public du Garorock à ses pieds . Milky chance avec son tube « Stolen Dance » a montré l’étendue de son talent avec sa voix très groovy, et son style d’indie folk influencé par le reggae et la musique électronique.
Le Britannique Michael Kinawuka, comparé à Otis Redding, a rendu un set très carré sans bavure, et avec son son soul folk accompagné de sa guitare électrique et son groupe .

Mac Miller, l’américain qui a stoppé ses problèmes d’alcool et de drogue il y a quelques années, était très attendu par le public connaisseur du rappeur. Sautant dans tous les sens, et donnant le rythme à base de mouvements de bras, et a pu interpréter son titre au 130 000 000 de vues sur youtube : « Donald Trump » ou encore « Best Day Ever » .
« Sunset Lover » , ce morceau que l’on entend partout sur toutes les ondes radios et qui a été repris par les milliers de personnes, a prouvé que le jeune DJ, petit biscuit, a un avenir tout tracé et de beaux jours devant lui pour faire profiter de son talent.

Le public est prêt pour la fin de soirée qui s’annonce totalement folle avec 3 énormes noms sur 3 scènes différentes . Tout d’abord , le duo britannique au rock garage, Royal Blood qui fût le show rock de la journée, ceux qui ont fait la première partie du très gros groupe « Foo Fighters » de Dave Grohl. Le duo composé du chanteur/bassiste Mike Kerr et du batteur Ben Thatcher, a illuminé Marmande, notamment à la batterie avec des coups puissants, et les riffs de guitare (à la basse) du leader du groupe.

Ensuite le groupe totalement déjanté FFF (fédération française de fonck), mené par le leader Marco Prince et son saxophone rouge, a fait sauter dans tous les sens les courageux fêtards du dimanche soir, et même fait enlever les tee-shirts de ces derniers pour une meilleure communion. Il y a eu pour finir LE GROUPE TANT ATTENDU. Il s’agit bien entendu du duo français de musique électronique « Justice » qui a joué ses titres les plus connus dans une démonstration visuelle avec de gros jeux de lumières. Un set de 1h30 qui clos le festival de la meilleure des façons.
A peine fini, pensons déjà au Garorock 2018, et nul doute que Bordeaux Gazette sera présent.

Ecrit par Loïc Cousin


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda