Hossegor

Gabriel Médina s’impose pour la troisième fois à Hossegor

C’est un Quiksiver Pro express de trois jours de compétition non stop auquel nous avons assisté cette année après une période d’attente imposée par l’absence de vagues en début de session.

Les premières séries ont été lancées jeudi matin à l’aube et profitant de très bonnes conditions de météo et de surf les organisateurs ne se sont pas privés de condenser cette édition pour lancer les finales samedi en fin d’après midi. Choix gagnant tant le surf de qualité et le suspens furent au rendez vous sur une plage de la gravière où s’était donné rendez vous une foule considérable bigarrée et cosmopolite, un public enthousiaste devant le spectacle offert par le gratin de la planète surf sous les rayons bienfaiteurs du soleil d’un été indien qui n’en finit plus.
Trophée Quicksilver Pro
Le brésilien Gabriel Médina aime décidément les années impaires puisqu’il s’impose cette année pour la troisième fois après ses victoires en 2011 à tout juste 17 ans avant de récidiver quatre ans après en 2015. Il aura fait preuve d’une incroyable régularité à chaque tour avec des notes allant de 14,43/20 à 16,40/20 points au cours des six séries qu’il aura disputé preuve de sa maîtrise chirurgicale des vagues landaises. C’est en demi finale que le titre s’est sans douté véritablement joué avec cette finale avant la lettre qui l’opposait à l’hawaïen John John Florence impressionnant de facilité jusque la ; une série où après un début timide Médina trouva deux vagues pour exprimer son potentiel tout en prise de risque avant de finir par une manœuvre aérienne posée de manière peu académique pour un total de 16.40 points.
Gabriel Medina
John John Florence qui nous avait gratifié d’un quart de finale de feu face au quadruple vainqueur du Quiksilver Mick Fanning n’allait pas lâcher l’affaire sans combattre et lui aussi trouva enfin deux vagues pour enchainer les figures dans le contre jour qui s’installait et ponctuer cette série par une belle figure aérienne pour un total de 16,00 points ! Quatre petit dixièmes pour départager les deux champions à l’avantage du brésilien qui se propulsait en finale pour affronter l’invité surprise l’hawaïen Sébastien Zietz. Une finale parfaitement maîtrisée par Gabriel Médina qui se permettait de faire le show au grand plaisir d’une foule ravie alors que Zietz spectaculaire les tours précédents ne trouvait plus les conditions de surf qui l’avaient amené jusque la. Le brésilien ancien vainqueur du Lacanau Pro pouvait exulter et savourer cette belle journée !
Sebastian Ziezt
Fortunes diverses pour les français avec une remarquable place en quart de finale pour la Wild-card en tant que local Marc Lacomare qui aura sorti les numéros un et trois mondial plus tôt dans la compétition excusez du peu ! Une belle performance et un vilain tour joué au sud africain Jordy Smith doublé à la première place du classement mondial par John John Florence au sortir de cette compétition à deux épreuves de la fin du championnat du monde. Un titre qui devrait revenir à l’un de ces deux prétendants sans l’ombre d’un doute.Joan Duru sort avec les honneurs aux portes des quarts des finales battu par Mick Fanning au terme d’une des plus belles séries de la compétition, pas grave car il engrange de gros points pour son maintien dans l’élite tandis que les deux autres français Jérémy Flores et Michel Bourez sont éliminés dès le tour numéro trois. Jérémy Flores battu dans les dernières secondes par Mick Fanning semblait pourtant en bonne disposition sur ce Quiksilver, dommage...
Carissa Moore
Dans la compétition féminine le Roxy Pro c’est l’hawaïenne Carissa Moore qui signe le doublé après sa victoire déjà l’an passé ici même. La championne du monde l’australienne Tyler Wright incertaine et diminuée par une blessure est éliminée en demi finale tout comme la numéro une mondiale Sally Fitzgibbons. La dernière manche d’Hawaï sera décisive pour l’attribution du titre entre les deux australiennes et l’américaine Courtney Conlogue. Les françaises Johanne Defay et Pauline Ado ont été éliminées prématurément dans ce Roxy Pro, pas trop grave pour Johanne Defay mais Pauline Ado battue par Carissa Moore future vainqueur(e) de cette compétition devra batailler ferme dans le le Maui Women’s Pro pour se maintenir dans la championship tour l’an prochain.

Ecrit par Daniel Vaquero

Photographe de sport indépendant sur la région Nouvelle Aquitaine je collabore avec Bordeaux Gazette depuis deux ans avec la diffusion de clichés et rédaction d’articles sur mes sports de prédilection ( Rugby, surf et Handball notamment).
Mon activité principale dans le domaine photo est la cession de droits de photos de sport pour diffuseurs ( clubs, collectivités,médias...)


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.