François Hollande : du pas de bol au ras le bol ….

Les plus anciens d’entre nous se souviennent très certainement d’une chanson à succès des années 60 de Jacques Dutronc, s’intitulant « j’ai tout vu, tout lu, tout bu », titre qui, en cette période d’aveux du président de la République et de casting politique intensif, pourrait fort bien être repris par des citoyens électeurs français qui, à défaut d’avoir tout bu, ne sont plus très loin d’avoir tout vu et tout entendu et ne s’en trouvent pas pour autant enchantés

Pas de bol

S’il devient d’actualité de se demander si les partis traditionnels et les notions de gauche et de droite telles que nous les connaissons depuis fort longtemps ne sont pas périmés ou du moins plus très pertinents, un changement évident et pas nécessairement souhaitable quant aux mœurs et comportements de nos dirigeants et « élites politiques » se concrétise en France chaque jour un peu plus.

Evidence regrettable conduisant par exemple le chef de l’Etat à faire des aveux inutiles et inappropriés, si ce n’est pour nous expliquer que l’exercice de la fonction s’est avéré plus difficile que prévu ou encore pour nous confier dans un langage « d’homme normal » qu’en matière de chômage, « il n’avait pas eu de bol ».

Que penser par ailleurs de l’immense et démesuré casting politique qui nous est proposé par tous nos grands partis, véritable foire au « j’existe » et chasse aux futurs maroquins, faisant dire à de nombreux humoristes qu’il y aura bientôt plus de candidats que d’organisateurs.

La dignité du pouvoir

Incorrigible Président normal, très souvent moqué dans les médias, François Hollande ne risque pas d’inverser la tendance en nous expliquant que le monde n’est pas gentil et encore moins de susciter avec vigueur le respect dû à sa fonction.

Entre l’exercice faussement normal de la présidence et la foire d’empoigne des primaires, ce sont la classe politique et surtout la fonction de Président de la République qui se trouvent décrédibilisés pour ne pas dire plus.

Au-delà des promesses non remplies, des déconvenues et échecs politiques patents, avec ce « pas de bol » avoué par notre Président, nous touchons une fois de plus, et ce n’est pas le premier à s’y mettre, à une façon de parler et d’être de la part de nos dirigeants qui irrite au plus haut point les Français.

Quand le traitement de fond des affaires semble bien douteux (chiffres du chômage) et que la forme confine aux aveux d’un maire de village inexpérimenté et malchanceux, nombre de Français, respectueux ou non, en ont quant à eux, ras le bol !

Ecrit par Dominique Mirassou


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.