Bordeaux

Fin de saison difficile pour l’UBB

En perdant un troisième match à la maison et le premier au Matmut Atlantique l’UBB s’est mise en mauvaise posture pour terminer la saison et aller chercher une place dans le Top 6.

Tout reste possible comptablement mais cela va être très dur de conserver la place dans le Top 6 qui pour l’instant n’est pas perdue puisque l’Union pointe toujours à la 6ème place à égalité de points avec le Stade Toulousain mais Castres pointe son nez et Grenoble n’est pas si loin car il faudra aller jouer chez eux sans oublier le déplacement à La Rochelle après la respiration offerte par la Champion Cup. Le coup d’envoi est donné par les visiteurs devant 31 898 spectateurs et le match ne commence pas trop mal pour les locaux car dès la cinquième minute Talebula marque son retour en forme en ramassant la balle derrière un ruck pour aller la porter dans l’en but visiteur. Beauxis transforme dans une position difficile et l’Union débute le match en fanfare en menant 7 à 0 dès la sixième minute. Le Racing va appuyer sur l’accélérateur et s’installer dans le camp des bordelo béglais en envoyant régulièrement à la charge Nyanga et les gros qui posent quelques problèmes aux girondins. les locaux se mettent à la faute en défense et ceci donne l’occasion à Goosen de rapprocher ses coéquipiers tant et si bien que la mi-temps est sifflé sur un petit 10 à 9 à la pause, Beauxis ayant rajouté trois points au cours de la période. La mi-temps aurait pu être sifflé sur le score de 10 à 12 mais l’arbitre n’ayant pas validé le drop de Tales le score à la mi-temps est bien de 10 à 9.

Kepu mobilise trois joueurs en défense

La seconde mi-temps va voir l’effondrement des espoirs des locaux qui voulaient pourtant mettre le Racing 92 à leur tableau de chasse car ayant besoin de points pour asseoir leur position dans le top 6. Si les premières minutes de la seconde période l’Union tient bien c’est suite a une pénalité qui va échoué sur le poteau droit qui remet en jeu le ballon et l’Union se trouve à défendre sur sa ligne de but mais suite à une mêlée concédée a cinq mètre c’est ce diable de Classen, auteur d’une très grosse partie par ailleurs, qui marque entre les poteaux. Le coup de massue est administrer deux minutes plus tard sur une tentative de relance de l’Union sur une très longue passe qui ne s’imposait pas et c’est l’arrière du Racing qui intercepte pour aller crucifier les locaux qui se retrouve mené 10 à 21. Le Racing veut tuer le match et c’est encore une fois Classen qui donne le ton en s’échappant derrière la mêlée pour délivrer un excellent ballon qui échoue encore dans les mains de Goosen auteur aussi d’une excellente partie qui va marquer son deuxième essai. L’Union après cette passe désastreuse va relever la t^te avec ses avants en obtenant un essai de pénalité après que Taofifenua ait échoué à quelques centimètres de la ligne. Les locaux vont lancer toutes leurs forces dans la bataille dans les dernières minutes pour aller cher un nouvel essai qui leur rapporterait le point du bonus défensif mais si les franciliens ont plié, ils n’ont pas rompu.

Taofifenua aurait pu marquer

L’absence d’un Marais a été préjudiciable face à ce pack de fort tonnage et encore une fois l’Union a voulu brûler les étapes et tenter de revenir au score rapidement. A près l’essai de Classen, il aurait fallu remettre la machine sur les rails et prendre le temps de faire ce qu’elle a été capable de faire un quart plus tard en revenant aux fondamentaux. Sur ce match ou l’Union ne prend pas un point, il aurait peut être fallu montrer la même rigueur que face à Toulon mais cela n’a pas été le cas et les bordelo-béglais ne peuvent sans prendre qu’à eux mêmes car ils ont fourni quelques ballons pour se faire battre et il va falloir retrouver le chemin de la victoire pour espérer se maintenir dans les six premières places. Sur ce match même s’ils se sont bien battus les locaux n’avaient pas tout à fait les armes même si chacun a donné le meilleur. Le collectif s’est désuni pendant un bon quart d’heure et cela lui a coûté cher et la rentrée de Taofifenua, Poux et Cazeau a ramené du dynamisme avec un très remuant Talebula. Sur cette soirée les franciliens sont apparus comme difficile à battre avec un énorme Classen et une équipe très complète.

La puissance de Botha n’a pas suffi à équilibrer le débat

Union Bordeaux Bègles : 20 (2 essais Talebula 5ème, pénalité 75ème ; 2 pénalités Beauxis 24ème, 58ème ; 2 transformations Beauxis 6ème, Bernard 75ème)
Racing 92 : 28 (3 essais Classen 51ème, Goosen 53, 62ème ; 3 pénalités Goosen 11ème, 22ème, 30ème ; 2 transformations Goosen 52ème, 63ème)

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda