Bordeaux

Expérience Ecovélo à Bordeaux

La start-up médiatique Écovélo a réalisé sa première opération de communication sur vélos à Bordeaux sur les mois de mai et juin 2016.

Après avoir investi les villes de Nantes, Paris, Lille, Strasbourg et Rennes notamment, ce fut au tour de la capitale de l’Aquitaine d’accueillir ces drôles de vélos sponsorisés en plein cœur de ville. 20 cyclistes bordelais ont êtes payés au prorata de leur usage du vélo pour se rendre à l’université ou au travail. L’objectif est à la fois de favoriser la pratique du vélo tout en permettant à un annonceur d’associer son image à cette démarche écoresponsable. Tout en apportant une vision nouvelle de la petite reine…
Après avoir séduit des enseignes nationales comme Deloitte, Cadremploi, MétéoJob, Sanofi, Yves Rocher, ou encore le CNAM, Cofidis ou le Crédit Agricole, Écovélo a choisi sur Bordeaux d’ouvrir le bal avec Charente Maritime Tourisme, l’office du tourisme voisin qui cherchait à attirer les passants bordelais vers des sites d’exception comme Fort Boyard, les Antilles de Jonzac, la Corderie Royale, les Tours de la Rochelle ou encore les Croisières sur l’Atlantique ou le Zoo de la Palmyre…

En plaçant des enjoliveurs imprimés dans leurs roues de vélos, les cyclistes ont ainsi fait profiter les bordelais d’une communication saisonnière originale, et porteuse de sens, tout en égayant les rues de la ville. En 2 mois, voici le bilan de cette belle opération qui devrait rapidement faire des petits. Écologique et urbaine, permettant une santé citoyenne en développant le dynamisme local. Pour cette opération ont été utilisés : 20 vélos avec 8 visuels différents avec une population cyclistes dont 50% avait moins de 35 ans dont 56% de femmes. Ils étaient kiné, étudiant(e), serveur, commercial, coursier, lycéenne, développeur web… des professions variées.
Avec plus de 800 photos des vélos collectées sur le web 3200 km roulés dans Bordeaux l’opération s’est révélée positive. Chaque cycliste aura gagné 80€ en moyenne, le plus « rouleur » ayant presque atteint les 200€ avec 640 Kg de CO2 évités. Tout cela a répondu malgré tout à une certaine stratégie de déplacement qui s’est effectuée dans l’hyper centre aussi bien en ce qui concerne les déplacements que le stationnement car en zone rurale le succès est loin d’être assuré.

Ecrit par La rédaction


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda