Espace

Décourageant pour Hollande cette énième démission de celui qui en aparté n’a pas de propos vraiment flatteurs pour son mentor et ex patron, l’homme qui ne décide rien dit il. Encore un coup que Hollande subit car s’il avait eu quelques glandes, il aurait du démissionner Macron lors de sa première incartade, mais il croyait trop en lui, trop en sa loyauté. Après les cars Macron on vient d’assister à l’écart Macron car on peut le tordre dans tous les sens, il ne s’agit ni plus ni moins que d’une trahison et qui a trahi trahira, qui par la suite, on verra. Ce Macron là qu’est ce qu’il croit car d’une part il avoue ne pas être socialiste et d’autre part il ne fait pas allégeance à la droite donc son espace politique reste restreint car il le confine au centre avec une série d’expériences qui n’ont jamais été positives sur cette ligne là. Il est surement à la recherche d’un ailleurs qui pourrait le mener nulle part même s’il surfe sur une vague de désamour vis à vis du personnel politique traditionnel, mais il n’est pas le seul dans cette démarche. Ce n’est pas le crowdfunding politique pratiqué qui va lui assurer une intendance suffisante similaire à celle d’un parti pour une campagne présidentielle, mais sait on jamais. Sans être adossé à un parti politique l’entreprise est plus que risquée de s’embarquer dans une telle campagne. On peut penser ce que l’on veut de Sarkozy mais avant d’envisager de se représenter il a pris soin de s’assurer de la maitrise d’un parti, de son parti auquel il a même pris soin de donner l’identité qu’il souhaitait, sachant qu’un parti c’est le bras armé d’une campagne. Tout le monde s’interroge sur jusqu’où il pourra aller notre jeune ex ministre et déjà, si on s’interroge il n’est pas sûr que la confiance soit vraiment au rendez-vous même si dans l’immédiat il bénéficie de bons sondages et d’une certaine côte de popularité. N’étant plus au gouvernement, il va falloir qu’il s’ingénie à exister dans le concert des prétendants de droite comme de gauche et même de l’extrême droite qu’il sert involontairement. Il fait le pari quelque part que les partis sont dépassés mais il va falloir le démontrer, alors attention que Macron ne devienne pas micron.

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.