Bordeaux

Edgar Morin invite au bien être

Au festival Ocean Climax pour faire suite au passage de Nicolas Hulot dans la Halle Basse et pour lancer "l’Alerte de Darwin", Edgar Morin a invité l’auditoire de passer du bien vivre au bien être.

Pour Edgar Morin la santé ce ne sont pas les médicaments, c’est une bonne nourriture saine et non industrialisée, un air pur dont serait absent les polluants des gaz d’échappement même s’il reconnait qu’il est bien difficile d’y échapper et un retour aux valeurs du village ou tout le monde se dit bonjour et en cela sort l’autre de son anonymat. En fait c’est un appel à la solidarité, une solidarité retrouvée et constamment renouvelée, au respect de l’autre qui nous permettront d’espérer sauver cette humanité aujourd’hui en péril entre déforestation, désertification des contrées par appauvrissement des sols soumis à l’industrialisation et pillage systématique des ressources fossiles pour le profit des uns au détriment de la vies des autres. Pour lui il faut stopper cette course à la possession d’objets certes pas tous inutiles mais qui ne sont que sources de pollutions supplémentaires car depuis un siècle le bien vivre nous a amener à ce type de comportement sans discerner ce que cela pouvait entraîner comme dérèglement et en tout premier lieu le dérèglement climatique dont nous sommes en train de payer le prix, dérèglement climatique qu’il ne faut pas dissocier des autres dérèglements qui peuvent atteindre la pensée et les comportements.

Standing ovation pour Edgar Morin

Pendant qu’il prononçait ces mots à moins de cinq cents mètres de là un paquebot de croisière faisait ronfler ses turbines pour alimenter le bien vivre de ses passagers même si ce n’était pas la source de pollution la plus grave, loin de là mais elle participe à un ensemble. Il a eu une forte et poignante image pour le sort que l’on réserve aux animaux d’élevage destinées à la boucherie qu’il considère comme parqué dans des camps de concentration à l’image des camps nazis et il aurait pu prendre l’exemple très actuel et près de nous de ces fermes aux milles veaux ou même fermes aux milles vaches que les préfets cajolent de leurs attentions. Pour Edgar Morin c’est maintenant qu’il faut agir avant qu’il ne soit trop tard et peut être même est il déjà trop tard mais il reste impérieux que nous soyons économe en énergie et que nous changions nos mentalités et nos pratiques non pas pour être passéiste, mais pour que nous sachions adapter nos comportements pour permettre la survie de la planète. Pendant près d’une heure le sociologue et philosophe très alerte du haut de ses 95 ans a, à la fois fasciné et soulevé la salle par son propos frappé au coin du bon sens et de la générosité. En guise de remerciements la foule lui a fait une standing ovation de plusieurs minutes avant que ne soit lu le texte de l’Alerte de Darwin cosigné par 17 ONG.

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda