Dérives et échecs de l’Humanisme !!!



Publié le 24 mars 2016 à 17:19

Politique

Mouvement de pensée développé en Italie pendant la Renaissance par des érudits affirmant leur confiance dans l’être humain et soucieux de son épanouissement, l’humanisme place l’homme au centre de ses préoccupations et prône entre autres valeurs, la tolérance, l’indépendance et l’ouverture d’esprit.


Si l’on ne se contente pas d’en faire une doctrine reconnaissant à l’homme la valeur suprême, il est aujourd’hui difficile de préciser tout ce qu’apporte ou n’apporte pas la doctrine humaniste, tant ses apôtres sont nombreux et ne manquent pas de rechercher la considération de leurs semblables au nom d’une pensée revendicative et salvatrice aussi souvent séductrice que floue.

L’humanisme serait-il donc la clef de tous nos problèmes ? Serions-nous tous des humanistes ?

Politiques, Religieux, tous humanistes ?

Tenter de résoudre les problèmes humains revenant à sans cesse parler de l’homme, les intervenants politiques de divers bords se qualifient de plus en plus souvent d’humanistes, sans plus de précision, comme si souhaiter un avenir meilleur pour l’homme caractérisait et résumait l’humanisme. Les pouvoirs religieux quant à eux, soucieux d’être plus proches de l’humanité souffrante, se targuent eux-mêmes parfois d’être les fondements d’une civilisation humaniste, alors que l’idée même d’une auto-construction des hommes et donc de l’humanité, propre à l’humanisme, est fondamentalement étrangère tant à la métaphysique qu’à l’institution religieuse.

Érasme, par Quentin Metsys, 1517

Les forces de l’esprit

Prétendant au développement des forces de l’esprit, à la construction d’une cité toujours meilleure, la tradition humaniste tout en plaçant l’homme au centre et en lui reconnaissant la valeur suprême, s’oppose tout autant au fanatisme religieux qu’à l’étatisme politique. Cependant, alors que le souhait d’épanouissement équilibré de l’être humain tel que la tradition humaniste le conçoit ne peut être recherché qu’en dehors de tout asservissement et de toute référence surnaturelle, ceci l’expose sans aucun doute à de fréquentes dérives, conduisant notamment à considérer l’homme comme une sorte d’ « être suprême », à s’approprier indûment dans cette perspective l’usage de la nature et à croire naïvement à la prédominance de la puissance bienfaisante des humains.

Les échecs

En tant que passage du « primat de Dieu » au « primat de l’Homme », ce que de nombreux observateurs qualifient de religion humaniste, l’idée est devenue au fil du temps un terme fourre-tout, car qui ne se dit pas humaniste aujourd’hui ? Que reste-t-il de l’homme mesure de toute chose, de l’homme libre ? Qui y croit vraiment ?

Les massacres et horreurs du siècle passé n’ont fait que souligner tragiquement les limites, sinon la vanité de l’idéal humaniste dans un monde où néanmoins, les thèmes fondamentaux de l’humanisme restent « théoriquement » toujours bien ancrés : l’homme mesure de toute chose, l’homme qui se construit lui-même, le souci de la connaissance.

Les échecs patents de cet espoir humaniste, soulignent bien que les plus nobles idées, qu’elles soient émises au nom de Dieu ou au nom de l’homme ne transforment guère nos consciences ou du moins pas très vite et que nombre de théories visant et prônant un meilleur pour la société des « humains » n’ont que très peu dépassé les limites de leurs écrits éclairés, sinon par de beaux discours et très souvent de sanglants massacres.

De quoi constater malheureusement que sans travail sur soi, sans évolution réelle des consciences, la quête d’un plus d’humanité, est bien plus souvent source de sectarisme et de violence que de fraternité.


Dominique Mirassou


Populaire dans cette rubrique Sur le même sujet

Législatives 2017, à Bordeaux les (...)

| le 27 avril 2016
Alors que les élections législatives ou présidentielles attirent de plus en plus de candidats à la candidature, le peu d’engouement manifesté par les « citoyens français » se traduit par un taux de (...)

Crise ou mutation irréversible ?

29 février 2016 19:26

Le temps de Noël, un moment paradoxal...

24 décembre 2016 14:55

Politique : Le réalisme d’une vision équilibrée ne plait pas aux Français !!!

14 décembre 2016 08:14

Les vendanges du savoir : Le goût du Vin est-il rationnel ?

9 décembre 2016 15:36

Le sort des lanceurs d’alerte

24 novembre 2016 23:27
RECHERCHE
 
Petites annones Bordeaux Gironde
Le service de petites annonces de Bordeaux Gazette
 
  Recherche Commercial indépendant en publicité
Premium
Lire +
Dernières Annonces
Recherche Commercial indépendant en publicité
localisation de l'annonce Bordeaux Offres d'emploi
Lire +
Av Dacia Logan 2 Mcv
localisation de l'annonce Bordeaux Voiture
Lire +
Fête du Vélo
localisation de l'annonce Bordeaux Autres
Lire +
Table avec quatre tabourets
localisation de l'annonce Ameublement
Lire +
Meuble TV chinois incrusté
localisation de l'annonce Bordeaux Ameublement
Lire +
Déposer votre annonce gratuitement