Bordeaux

Coupe du monde : Bordeaux s’enivre et bascule dans la folie

Ce dimanche 15 juillet 2018, la France jubile après la victoire des bleus en finale. Des scènes de liesse ont été observées partout en France et comme chaque ville, Bordeaux a tout aussi bien célébré le titre. Retour sur une nuit exceptionnelle !

Une ferveur sans précédent
Après le coup de sifflet final, des dizaines de milliers de personnes se sont retrouvées dans les rues de Bordeaux pour célébrer la victoire de l’équipe de France face à la Croatie pour la finale du mondial. La place de la victoire, endroit névralgique de l’épicentre bordelais, a fêté l’événement toute la nuit. Chaque bar (le St Aubin, le Grizzly Pub ou encore le BodeGon) étaient totalement assiégés et presque incontrôlables. Certains commerces de proximité ont été obligé de fermer par soucis de sécurité. Pour Adrien Freyre et son groupe d’amis, étudiants bordelais installés sur la place de la victoire pour l’événement, l’engouement était tel que cela en faisait presque peur : « Au début, c’était marrant, tout le monde chantaient, hurlaient, dansaient. La fête ne s’est pas arrêtée ou amoindrie, bien au contraire. Lorsque nous sommes descendus vers le cours Victor Hugo, on pouvait apercevoir des motos, quads ou encore buggys qui circulaient n’importe comment au milieu de la foule. Des groupes de personnes montaient sur les toits, les voitures, les feus de signalisations voire même en haut des grues de chantier. Malgré la joie qui régnait, c’était presque un concours de la chose la plus inconsciente à faire… » Et en effet, comme en atteste cette photo du journal Sud Ouest où la place de la victoire se transforme en rallye abritant différentes diverses courses motorisées illégales et dangereuses, Bordeaux a connu un semblant d’anarchie durant cette nuit du 15 juillet.

Près de 500 interventions de pompiers en Gironde
La nuit qui a suivi la victoire de la France a aussi été rythmée par quelques incidents matériels, malgré quoique, « aucun événement grave ne soit à déplorer en Gironde. » indique Didier Lallement, préfet de la Gironde. La préfecture a ainsi dressé à travers un communiqué, un bilan modéré des interventions réalisées en fin de soirée, suite aux célébrations parfois incorrectes, inappropriées ou inconscientes de certains supporteurs. On dénombre aujourd’hui près de 500 interventions des sapeurs-pompiers qui de plus, ont procédé à 160 interventions de secours à personne dont 108 au stade Chaban-Delmas comprenant 5 évacuations. La voie publique étant complètement envahie et assiégée, la préfecture compte aussi près de 75 interventions. Rajouté à cela plus de sept véhicules brûles et une vingtaine de poubelles incendiées, les sapeurs-pompiers n’ont vraiment pas chaumé. « Malgré les prises de risque de certains supporteurs, qui sont montés sur des échafaudages et des toitures, Didier Lallement, préfet de Gironde, se réjouit qu’il n’y ait eu aucun événement grave à déplorer dans le département en marge des rassemblements festifs célébrant la victoire de l’équipe de France en finale de la Coupe du monde de football. » communique la préfecture à travers son communiqué. A ce bilan, il convient de rajouter que 84 interventions ont été nécessaires suite aux orages pour
des chutes d’arbres, des fuites d’eau ou des mises en sécurité d’objets menaçants. Et même si aucune victime n’est à déplorer, une personne a tout de même été secourue par la brigade nautique dans dans la Garonne.

Ecrit par Paul Savary


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda