Bordeaux

Couleurs Haïti, un rayon de soleil sur les boulevards

Transfuge du centre ville car n’y trouvant pas son compte cette galerie entièrement dédiée à la peinture haïtienne propose de découvrir un art qui se partage entre sa double filiation le naïf et le vaudou.

Étrange bien sur de retrouver une galerie boulevard Georges V car le quartier des galeries serait plutôt rue Bouffard ou rue Notre Dame aux Chartrons mais après tout pourquoi pas se démarquer quand on a une production aussi spécifique à montrer que cette chatoyante peinture haïtienne nourrie au soleil des îles. C’est Philippe Montagut, pur produit bordelais et médecin à la retraite de son état qui a créé cette galerie car sa spécialité de Santé Publique l’a conduit à beaucoup voyager au Maroc, au Guatemala et travailler avec des ONG, c’est ainsi qu’il a passé de longues années sur cette île de Saint Domingue qui se partage entre Haïti et République Dominicaine. Il a appris a bien connaitre les autochtones en venant en aide à la population sur le plan de la formation médicale et il s’est intéressé à la production artistique de ce peuple métissé qui a souvent des rapports difficiles avec la République Dominicaine, son voisin. Il est allé à la rencontre de peintres pour découvrir, connaître et s’imprégner des productions locales qu’il a commencé à collectionner et la collection a pris de l’ampleur et même beaucoup d’ampleur.

Philippe Montagut dans sa galerie

Il a ainsi croisé de très nombreux peintres haïtiens car la peinture a toujours été une forme d’expression traditionnelle dans cette île des Amériques où depuis fort longtemps les américains cherchent à s’implanter et surtout implanter la langue mais en fait c’est le créole qui est le ciment de l’unité haïtienne. Les peintres peuvent écouler leur production via la diaspora qui est forte sur des villes comme Miami, New-York et il y a, à peu près un million Haïtiano-Américains alors que la mère patrie ne compte guère plus de dix millions d’habitants. Le Québec accueille aussi une forte population car le lien linguistique est très fort et elle se concentre essentiellement sur Montréal. Bien sur il y a un lien particulier avec la France de par la colonisation de l’île par les Français dès 1611 à travers les flibustiers qui va devenir l’île la plus riche des Caraïbes avec la culture de la canne à sucre, du café, de la traite négrière sans oublier Toussaint Louverture qui capturé et emprisonné en France sur ordre de Napoléon Premier décède dans le Doubs en captivité. Son fils, Isaac Louverture lui, décédera à Bordeaux rue Fondaudège la famille ayant été déportée en France simultanément, elle s’est implantée dans le Sud-Ouest car arrivée par le port de Bayonne.

Peinture naïve d’Evans Lumarque

Il n’y a guère plus de trois ou quatre galeries en France spécialisées dans la peinture haïtienne. Philippe Montagut à sa manière aide au développement de cette peinture à double filiation et il pense que c’est peut être un petit coup de pouce économique à des gens et à un pays qui en a bien besoin, qui a du mal à se relever du tremblement de terre de 2010. Haïti aujourd’hui est en proie a de terribles secousses sociales mais cela n’empêche pas l’expression picturale qui fournit la galerie de continuer à se manifester largement. On peut trouver des tableaux extrêmement attachants pour des sommes modiques dans la veine naïve qui peuvent faire de très beaux cadeaux de Noël car il y a une foule de choses dans cette caverne d’Ali Baba de l’art pictural haïtien. Philippe Montagut se fera un plaisir de vous guider et de vous informer sur les découvertes que vous serez à même de réaliser dans les œuvres proposées. Il faut savoir que la première académie de peinture haïtienne a été créée par le roi Christophe peut après l’indépendance de 1804. En 1816 Alexandre Pétion président de la République a ouvert une école d’art à Port au Prince où viennent enseigner des peintres français donnant le coup d’envoi de cette filiation artistique de pratique française tout en gardant sa double originalité entre peinture naïve et peinture vaudou
Couleurs Haïti

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda