Bordeaux

Concours des mini-chefs à Bordeaux S.O GOOD 2018

Ce concours était très attendu, aussi bien par les participants que par les spectateurs car Philippe Etchebest, le cuisinier le plus médiatisé de France, en était le président.

Ce concours se déroule avec des triplettes qui s’affrontent avec chacune une recette différente à élaborer, chaque triplette étant constituée par un enfant entre huit et treize ans accompagné d’un adulte de sa famille soutenu par un parrain et les parrains dans ce concours étaient Flora Mikula chef de l’Auberge Flora à Paris, Nicolas Nguyen Van Hai chef du Chapon Fin à Bordeaux et Nicolas Frion qui a officié pendant de nombreuses années aussi au Chapon Fin mais maintenant il a pris un peu de recul après un passage au Gabriel néanmoins quand même toujours très présent dans l’art culinaire qu’il maîtrise parfaitement. Les concurrents étaient Constance, Sarah et Baptiste pour tenter de décrocher le titre avec Magret de canard aux deux pommes pour Constance Claverie accompagnée de sa mère, Koulibiac à la façon française pour Baptiste Roulet-Bisson accompagné de son père, et le Risotto pour Sarah Toledo accompagnée de sa grand-mère en ce qui a concerné le "binôme cuistos"

Les parrains : Flora Mikula, Nicolas Frion et Nicolas Nguyen interrogés par Benjamin Bardel

Dès que Philippe Etchebest est arrivé sur le podium en provenance directe de son restaurant "Le quatrième Mur", Benjamin Bardel l’a soumis à la question et le plat du moment dans son restaurant, c’est le lièvre à la Royale avec pommes soufflées. Il a aussi donné en détail un emploi du temps fort chargé avec ses tournages à la télé tout en précisant que sa priorité reste Bordeaux pour tout ce qui est participation a des festivités et concours. Priorité bien sur à son restaurant dans lequel il reçoit pas mal d’enfants qui incitent souvent leurs parents à venir à la brasserie et on se demande s’il ne faut pas y voir un effet télévision. Par contre il est très content de voir que les enfants s’intéressent à la cuisine car ce sont eux qui feront évoluer le bien manger et il a aussi voulu rendre hommage à Paul Bocuse qui a ouvert la voie à cet engouement pour la cuisine française qui emprunte aujourd’hui à toutes les cuisines du monde.

Philippe Etchebest répond à Benjamin Bardel

Le jury pour juger de la qualité des réalisations étaient composé outre son président par Anne Lataillade que l’on ne présente plus, le docteur Cédric Beau cité par Benjamin Bardel, accompagné par Amélie Alexis. Pour rendre son verdict le jury à longuement délibéré et si on a pu voir un Philippe Etchebest particulièrement séduit par la sauce au vin accompagnant le Koulibiac il n’a pa voulu donner le prix à Baptiste accompagné par son papa, car il a trouvé qu’il y avait trop la pâte de Flora Mikula dans cette très belle réalisation à base de truite des Pyrénées et d’épinards car le saumon de l’Adour était un peu trop cher. C’est ainsi qu’a été couronnée Constance Claverie accompagnée de sa maman infirmière à Libourne à qui revient la toque d’or des Mini-chef, Sarah Tolédo décrochant la toque d’argent pour son risotto avec des noisettes, la toque de bronze revenant à Baptiste Roulet-Bisson.

Philippe Etchebest, Constance Claverie, Baptiste Roulet-Bisson, Sarah Tolédo avec la maman de Constance et le papa de Baptiste

L’équipe gagnante était coaché par Nicolas Frion qui vraiment s’est montré comme un parfait pédagogue pour faire travailler la maman et la fille sur ce magret de canard aux deux pommes qui a donc emporté l’épreuve. Pour sa part Nicolas Nguyen a su très bien faire comprendre à Sarah que le risotto ne doit surtout pas accrocher pour garder consistance et saveur et elle s’y est farouchement appliquée quand au somptueux Koulibiak qui est une préparation en croûte on a très bien vu tout l’art et le talent de Flora Mikula dans cette réalisation. Du reste le plat étant assez volumineux de nombreuses personnes de l’assistance se sont précipitées pour déguster une petite bouchée du Koulibiac restant et Philippe Etchebest lors de la dégustation, n’a pas manqué de se faire resservir de la sauce pour accompagner sa part de Koulibiac à la française car le Koulibiac est un plat d’origine russe.

Le Koulibiak à la française

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda