Bordeaux

Castres s’impose à Chaban sans montrer grand chose

Monsieur Trainini n’a pas eu le courage de faire de la peine à Castres en refusant d’accorder l’essai à Lamothe qui s’est pourtant écroulé balle en main dans l’en but castrais.

Le temps ne se prêtait pas à un rugby offensif et Castres a fait étalage de son non jeu dans ces conditions difficiles car on a rien vu du côté castrais mais vraiment pas grand chose sauf un ballon porté qui a permis une échappée de Tulou, un relais au pied d’Urdapileta et un plongeon comme à la piscine de Dumora pour marquer le seul essai de la partie. Le peu que les bordelais ont tenté s’est soldé, malheureusement par des en avants ou des ballons échappés ou Goujon s’est illustré dans le genre. On se prend à regretter cette pénalité manquée par Serin qui aurait permis à l’UBB de l’emporter. Il faut dire que le match s’est déroulé dans des conditions climatiques détestables avec un crachin qui n’a pas cessé durant toute la partie où il a fallu se montrer habille dans le maniement du ballon quand on a voulu se faire des passes. Castres s’est affiché très costaud en défense et a su pourrir le jeu pour empêcher l’Union de produire quoi que ce soit car il s’agissait de ne pas se découvrir. Un rugby hyper réaliste dans lequel le spectateur ne s’y retrouve pas et finira par déserter les stades. Le célèbre adage "l’enjeu tue le jeu" a été on ne peut plus mis en valeur sur cette rencontre qui aurait pu être plus agréable.

L’essai aurait pu être accordé !

Hickey est encore un peu en retrait car il a laissé à Serin, le soin de tenter les pénalités. Venir mourir d’un petit point au score sur ce match où les locaux ont essayé de faire le jeu face à un Castres Olympique qui a défendu avec un acharnement héroïque sans rien montrer par ailleurs, tombant dans un rugby des années soixante avec beaucoup de débauche énergétique et peu de points. Les Castrais se sont montrés très malins en retardant au maximum les sorties de balles car il y avait des mains castraises partout dans les rucks et Mr Trainini aurait pu sévir et même accorder cet essai car le doute devrait profiter à l’attaque et non à la défense car dans un rugby des années soixante, cet essai aurait été accordé. Cela n’aurait été que justice face à l’antijeu des visiteurs et aux assauts répétés de l’UBB qui à un moment aurait pu se voir gratifié d’un essai de pénalité, mais que n’aurait-on pas dit ! On peut très largement comprendre la réaction du président Marti ainsi que des joueurs qui se sont sentis particulièrement frustrés de cette décision. L’UBB vu les conditions n’a jamais pu développer son jeu et elle voit ses espoirs de qualification s’envoler, bien sûr au grand regret de ses supporters.

Cobilas auteur d’un gros match avec Houston, Woki et Goujon

Union Bordeaux Bègles : 6 (2 pénalités Serin 17ème , 71ème)
Castres Olympique : 7 (1 essai Dumora 27ème ; 1 transformation 27ème Urdapileta)

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet








Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda