BREXIT !!!

Quoi qu’en pensent les analystes politiques qui ne manqueront pas de décortiquer les causes diverses et variées du vote Britannique en faveur de la sortie de l’Union Européenne, ce choix concerne en grande partie une population inquiète, soucieuse d’enracinement et craignant fortement de voir la mondialisation la laisser sur le bord de la route.

Entre une population européenne qui réussit ou qui du moins parvient à sauver l’essentiel (vote contre le brexit majoritaire à Londres) et une population se vivant comme abandonnée, négligée, souvent désespérée, le fossé ne cesse de se creuser. Difficile dans ces conditions d’expliquer à ces populations que le sentiment d’insécurité civile, sociale et culturelle ressenti par beaucoup, n’est qu’une illusion.

Depuis la fin du 20ème siècle nombreux sont ceux qui qualifiés de « populistes », pensent avec quelque inquiétude que la mondialisation, le libéralisme, le cosmopolitisme et l’immigration vont trop loin, alors que les « élites », histoire d’accentuer la fracture, ont une forte tendance à considérer ces « populistes » comme des ânes.

Si on ajoute à cela, le sentiment d’une Europe beaucoup plus coûteuse qu’efficace et beaucoup plus préoccupée de se mêler de notre vie quotidienne que des grandes priorités sociales et économiques, la tentaculaire et omnipotente et pour beaucoup privilégiée et dispendieuse administration bruxelloise, ne fait qu’entretenir un rejet chaque jour grandissant.

Alors que l’ancien maire de Londres, Boris Johnson, semble lui-même étonné du résultat de ses facéties et calculs électoraux, la Grande-Bretagne en raison d’une tendance à se tourner plus facilement vers l’Atlantique que vers l’Europe, est désormais clairement divisée mais ne surprend pas vraiment en se prononçant pour le Brexit. De quoi peut-être constater dans les faits que la catastrophe annoncée n’est pas du tout certaine et qu’une construction européenne avec les peuples et non pas au-dessus, est indispensable à la survie d’un idéal aujourd’hui fort mal en point.

Faut-il encore que quelques vrais hommes d’Etat émergent pour redonner tout son sens à cette belle idée, avec ou sans les Britanniques.

Ecrit par Dominique Mirassou


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.