Reggae Sun Ska

Bilan du Reggae Sun Ska 2018

Du 3 au 5 août à Vertheuil, le Reggae Sun Ska a vu défiler 27 000 festivaliers et 670 bénévoles pour apprécier le nouveau site, entre forêt, vignobles et océan, le tout rythmé par une programmation et des animations variées, avec une cinquantaine de groupes à l’affiche,soit près de 400 artistes.

Le Reggae Sun Ska a vécu de très beaux moments de musique : ainsi, entre autres artistes, la légende vivante Ken Boothe, qui était attendu depuis longtemps au Reggae Sun Ska, a offert un show exceptionnel, et l’on peut écrire de même concernant le grand Jimmy Cliff, qui a honoré de sa présence tutélaire le festival. Les Anglais de The Selecter ont fait une démonstration énergique de leur style dans la pure tradition du ska, Chinese Man a mis le feu avec un show son et lumière détonnant, les majestueux Toure Kunda ont mis à l’honneur les racines africaines des genres musicaux de prédilection, Groundation a présenté son nouveau projet et sa nouvelle formation sur scène, Naâman et Demi-Portion ont fait frémir jeunes et moins jeunes avec leur hip hop mêlé de reggae, et la scène Dub Foundation a vu défiler des grands noms tels qu’Adrian Sherwood, Stand High Patrol, Channel One sur la sono de Legal Shot Sound System... Enfin, last but not least, pour la première (et sûrement pas dernière) fois dans l’histoire du festival, une scène regroupant des musiciennes exclusivement féminines a fait vibrer les festivaliers lors de la soirée de samedi ! Et l’organisation a aussi tenu à programmer sur toutes les scènes un nombre conséquent d’artistes féminines, dans un souci constant d’une représentation plus fidèle à la réalité de l’offre artistique mondiale : Hollie Cook et sa grande liberté de ton, toute en décontraction, Jah 9 et ses vibes fabuleuses, sans oublier Alam dont la chanteuse française Marie est déjà (re)connue au-delà de nos frontières, et la vibe communicative de Kristel ou encore de Mo’ Kalamity... Entre autres !

Cette année, le Reggae Sun Ska a vécu des moments marquants bien en amont du festival, avec un retour quelque peu précipité dans le Médoc, qui a su, au début, donner quelques sueurs froides à l’organisation. Mais l’équipe est fière, il faut l’avouer, d’avoir su garder son sang froid puis d’avoir retroussé les manches sans tarder, et a bénéficié du soutien inconditionnel des bénévoles, des partenaires, des prestataires et des équipes, qui ont été remerciées du fond du cœur. Le défi a été relevé en un temps-record de six mois ! Le nouveau plan d’implantation du festival a bien fonctionné, tel qu’il avait été conçu, c’est-à-dire comme un lieu de vie et de partage, dont l’ergonomie favorise les échanges spontanés entre festivaliers, et la création de liens. Dans le Sun Ska Village, la présence des associations était encore mieux valorisée de par sa situation en pourtour des huit hectares circulaires de la chêneraie protégée. Le parking et le camping étaient à proximité du site, ce qui fut bienvenu en cette période caniculaire. La logistique n’a souffert d’aucun « coup de chaud », malgré le grand challenge que cela représentait. Les retours des festivaliers sont très positifs quant au retour du Sun Ska dans le Médoc, et cela motive tout le monde à faire encore mieux l’an prochain, avec plus de temps pour bien faire et peaufiner la réimplantation du Reggae Sun Ska sur ses terres d’origine après l’épisode urbain de la Métropole.

Ecrit par La rédaction


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda