Bordeaux

Au Théâtre les Beaux-Arts « Claudette et les femmes d’aujourd’hui » : Une drôle de thérapie jubilatoire.

Ce spectacle écrit par Sandrine Bourreau et Anne Marcel est ancré dans l’actualité avec une réflexion sur la condition féminine pertinente et surtout impertinente.

L’actrice narratrice Sandrine Bourreau se glisse devant nous dans la peau de Claudette Fuzeau agricultrice des deux Sèvres à l’accent irrésistible et à l’humour percutant ; celle-ci organise des thérapies auxquels sont conviées les spectatrices, mais aussi les spectateurs. Le lieu intimiste se prête parfaitement à cet échange avec le public, et souvent avec drôlerie Claudette se fait les questions et les réponses. Elle a bien cogité sur les problèmes et les souffrances des femmes et nous donne le fruit de ses réflexions qui remonteraient, semble-t-il, à la préhistoire…
Sandrine Bourreau est époustouflante, elle entre dans la peau des personnages ; femmes de Neandertal, grand-mère, cowboy, chasseur-cueilleur, etc. Avec une rapidité hallucinante et vous suivez fascinés ces dialogues parfois entre trois personnes. Tout de suite vous vous laissez prendre dans ce jeu incroyable.

Les deux auteures ont construit avec intelligence ces allez retours dans le temps et ce va-et- vient entre la réalité et le virtuel des séries télévision jusqu’aux stars de cinéma. Le spectateur est tenu jusqu’au bout comme si elle nous prenait par la main dans un tourbillon de rire, mais aussi d’émotions. Pour la mise en scène : Anne Marcel la coauteure du spectacle a bien géré la nature dynamique de Sandrine Bourreau, la métamorphose de l’actrice en Claudette puis le retour à l’artiste comme un exorcisme comique se fait naturellement depuis une loge dont le public est le miroir, un porte manteau et une valise, tous des objets très symboliques pareils à des personnages animés de vie par la magie du spectacle. Un moment exceptionnel, Loic Rojouan le sympathique directeur du théâtre Des Beaux-Arts ne s’est pas trompé en programmant « Claudette et les femmes d’aujourd’hui. » Il est possible de se restaurer et boire un verre avant que le rideau ne se lève. Il faut y aller très vite : vendredi 27 avril à 20h30 et samedi 28 avril à 20h30
Café-Théâtre des Beaux-Arts
2 rue des Beaux-Arts,
33800 Bordeaux