Civray

Au Fil Du Son, un festival en ébullition.

Lors de cette première journée dans la Vienne, à l’occasion du festival « Au Fil Du Son », ce sont 7000 festivaliers qui se sont rendus sur le site de Civray pour 5 concerts aux sons bien différents.

De la variété française de Vianney, au rap de "IAM", en passant par la trance de "La petit fumée", et enfin le reggae de "Mike Love" et "Skarra Mucci", il y en avait pour tous les goûts sur les 2 scènes du festival qui fête sa 15ème édition. On sait que les soirées de concerts en pleine semaine ont parfois du mal à décoller, mais un taux de remplissage de 70% est plutôt positif, même si l’on sait que le record de 2017 ne pourra pas être battu avec 30 000 festivaliers en 3 jours. La soirée commence avec le duo de Hawaii « Mike Love » accompagné de son frère pour un concert de 1h 15 d’un root/rock/reggae, qui nous fait voyager sur les terres d’Honolulu et nous surprend avec cette énergie. Certes les deux frères nous proposent un show en étant assis, mais on sent bien toute l’envie de faire décoller le public avec eux. Avec une guitare aux multiples sons des pédales, et la batterie de son frère, Mike Love, ne cessera de répéter à la France et au public de Civray, qu’il les aime. On sent même une émotion certaine dans le regard du chanteur au moment de quitter la scène, tant l’envie d’y rester des heures se lit sur son visage. Mais l’artiste s’en va continuer sa tournée mondiale avec des dates prévues en Angleterre, en Allemagne, au Canada, et au Etats-unis.

Mike Love

Vianney, que l’on ne présente plus, nous a offert le coucher de soleil le plus agréable que Civray ait pu connaître depuis longtemps. Si l’on s’était quitté en avril dernier lors de nos retrouvailles à l’Arena de Bordeaux, avec une « petite » déception de le voir un peu fatigué et parlant beaucoup, on peut dire que Vianney a remis les pendules à l’heure, en mettant le feu sur scène. Enchainant ses plus belles chansons, et une nouvelle fois proche de son public comme il aime tant l’être, Vianney s’est vu offrir une belle ovation à la fin du concert. Accompagné sur quelques chansons, de ses musiciens que l’on ne voyaient pas sur la tournée des Zenith, une autre dynamique a été apportée à ses tubes. Le public a donc pu chanter « Veronica », « Déteste », « T’es ou ? », « La même », « Moi aimer toi » mais aussi une reprise de la chanson de Michel Berger et France Gall « La groupie du pianiste » . Un très bon concert avant celui de ce jour à Laas, dans les Pyrénées-Atlantique.

Retour sur la petite scène pour « Skarra Mucci », le prince du Raggamuffin, Dance hall, qui malgré la chaleur étouffante s’est offert à son public sans modération. Des sauts dans tous les sens, une scène où il aura couru dans tous les sens, et une énergie débordante, il n’en fallait pas moins pour un public tout aussi bouillant. Icône de la Jamaïque, Skarra Mucci a même interprété le tube planétaire « bad boys », musique du film du même nom avec Will Smith. Même si le concert n’a duré que 55 minutes, la prestation offerte par le groupe fût de haute volée, comme celle du public qui a dansé tout au long du concert sans même s’arrêter. A noter aussi que si l’artiste est proche de son public, il l’est aussi avec les photographes, avec qui il s’amuse dans des expressions de visage, et des chorégraphies .

Skarra Mucci

Virage à 180° pour le public afin de se diriger vers la grande scène pour les rappeurs marseillais Akhenaton, et Shurik’n du groupe IAM. Avec un décor de samouraï et des titres inoubliables, les marseillais ont mis Civray en folie, avec les titres « demain c’est loin », « je danse le mia », « petit frère ». Un cadeau d’anniversaire d’envergure sur cette première journée de festival du Fil Du Son car si la venue du groupe était assurément un évènement, les festivaliers ont pu assister à un show musical mais aussi scènique. Les rappeurs marseillais n’ont assurément pas fini de faire parler d’eux avec un retour éclatant et espéré par un public fidèle. La soirée s’est terminée par le concert de « La petite fumée », groupe de Trance et techno instrumentale.

Ce vendredi est une nouvelle journée anniversaire pour le festival, avec notamment Catherine Ringer, Nekfeu, Synapson, Therapie Taxi, et c’est une plaine de Civray remplie de festivaliers, qui est attendue."

Ecrit par Loïc Cousin


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda