Apaisement

La décision est tombée : Exit notre Dame des Landes et on sentait bien depuis quelques jours que tout allait dans ce sens car pour un dossier pourri, et c’était un dossier pourri, c’était rien de le dire ! Près de cinquante ans de tractations, de négociations, de renégociations, de contestations, de controverses, d’épisodes judiciaires d’appels en appels et en référendum plus ou moins biaisé réalisant une "patate chaude", voire "très chaude" pour ne pas dire brûlante dont tout le monde souhaitait se débarrasser. Bien sur dans cette affaire personne n’ y trouvera vraiment son compte car il y aura un camp des déçus et déçus pour diverses raisons et à des degrés divers, aucun ne sera réellement heureux car il y aura aussi un camp des plus où moins satisfaits. L’affaire était tellement compliquée et on l’avait tellement laissé se compliquer à souhait pour en faire une pomme de discorde explosive qu’aujourd’hui il fallait entrer en phase de désamorçage et même José Bové est prêt à mettre la main à la pâte pour éviter les heurts. L’affrontement aurait été désastreux sans pour autant satisfaire les vainqueurs. L’enlisement ne rendez service à personne et le spectre de Sivens et sa lamentable affaire était et est toujours présente dans les esprits. Certes des rancœurs vont s’installer mais au point où l’affaire était arrivée, il fallait surtout désamorcer et éviter que les uns aussi bien que les autres ne perdent trop la face et après tout ce n’est peut être pas si stupide de renforcer trois aéroports plutôt qu’un seul marquant ainsi une forme d’opposition au gigantisme aéroportuaire qui ne semble plus dans l’air du temps.

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda