Affaire Fillon, les passions se déchainent !



Publié le 28 janvier 2017 à 11:50

Politique

Beaucoup de rivalités, de convictions froissées, de passions contrariées animent l’opinion suite à l’affaire dite « affaire Fillon », sournoisement selon les uns, logiquement selon les autres, déclenchée par on ne sait qui, même si commentateurs et pronostiqueurs plus ou moins éclairés tablent sur une affaire mise en route par des « amis de droite » du candidat, parmi lesquels quelques Sarkozystes seraient les favoris. Supputations gratuites cependant, d’autant que nul ne sait vraiment et que l’origine du déclenchement ne change rien au fond de l’affaire, ce que certains d’ailleurs semblent oublier un peu trop vite.


Fillonistes excédés !

Logiquement excédés par les attaques portées à la candidature et à la personne de François Fillon, ses supporters et soutiens à toute épreuve ne manquent pas d’évoquer un affreux parfum de boue, un complot ignoble et d’ajouter que la droiture de leur candidat est absolue et sans tâche, et que bien sûr, ce qui est évident, que cette sournoise affaire intervient uniquement pour lui faire perdre les élections et que tous ceux qui s’empressent de juger devraient plutôt attendre les conclusions de la justice.

Opinion publique pas très favorable …

Alors que les détails de l’affaire ne sont pas connus et que les éléments sont actuellement entre les mains de la justice, l’inévitable opinion publique que nul ne peut prétendre faire taire, réagit en fonction des éléments fournis par la presse et aboutit à ce jour à des avis divers et variés allant du « sans importance » jusqu’à envisager des conséquences fort dommageables pour l’avenir de la candidature de François Fillon.

Le monde politique …

Comme d’habitude, soit par souci d’impartialité et de prudence, soit par solidarité au sein du microcosme, « le monde politique français » affirme tous bords confondus n’être en politique que pour se livrer à des débats d’idées et ne pas devoir perdre son temps avec des affaires qui n’existent que pour le salir. Pas vraiment de quoi convaincre une opinion publique qui ne fait que constater que les dérives en tous genres perdurent, voire même s’amplifient au gré de ce mépris salvateur d’un milieu solidaire dans les « périodes difficiles », mais cependant peu enclin à se réformer lui-même.

La Droite …

Divisée bien sûr entre Fillonistes, éventuels complotistes et soutiens à l’origine d’autres candidats, elle ne gagne pas en termes d’union et d’homogénéité tant les passions se déchainent entre des Fillonistes pour qui l’affaire est déjà pratiquement close et tous ceux qui évoquent, peut-être un peu trop vite d’ailleurs, l’avenir sombre de la candidature Fillon et la nécessité d’envisager de lui trouver très vite un remplaçant. Que dire des éventuels complotistes ?

L’affaire, la seule vraie question !

S’il est toujours permis de douter des faits relatés par la presse, l’« affaire » telle qu’elle est présentée ne manque pas d’interroger l’opinion publique, laissant à penser à de nombreux Français que notre pays n’est pas le même pour tous, qu’il y’a bien deux vitesses et que les accents de la rigueur varient au gré de nombreux facteurs, facteurs auxquels le Français moyen ne semble pas avoir accès.
Evoquer avec véhémence et sans cesse la boue, le complot, le seul désir de nuire, que d’autres ont fait pire, l’emploi légal de membres de la famille, sont autant de remarques passionnées bien réelles mais tout à fait hors sujet.

La seule vraie question, question précise, à priori maintes fois agrémentée de remarques annexes et contournée par ceux qu’elle irrite, n’est pas de savoir si François Fillon avait le droit d’employer sa femme, ce qui est parfaitement légal et donc tout à fait autorisé, mais de savoir si Pénélope Fillon a fourni un travail permettant de justifier le montant des rémunérations perçues, d’autant plus qu’elles s’avèrent quelque peu hors normes, notamment lors de l’emploi de Madame Fillon par un autre député que son mari.
Pas vraiment de quoi crier au lynchage du candidat !

La réponse de la justice devrait prochainement nous éclairer et la campagne électorale reprendre son cours, quant à l’opinion publique, au-delà des décisions de justice, ses réactions diverses et variées lui appartiendront.
Le temps sera alors venu de mesurer l’impact de l’affaire sur l’opportunité de la candidature Fillon et les bavardages passionnés seront définitivement devenus inutiles. La démocratie en France ne devrait pas s’en plaindre.


Dominique Mirassou


Populaire dans cette rubrique Sur le même sujet

Bayrou, Emmanuel Macron, « la (...)

| le 23 février 2017
Séduit par son ni droite ni gauche et par les brillantes qualités du candidat, convaincu que grâce à la personnalité d’Emmanuel Macron, les idées qu’il rappelle défendre depuis plus de quinze ans, ont (...)

Fonctionnaires, l’impossible discussion !

16 février 14:40

Fillon, Macron, le grand chambardement ?

24 janvier 11:17

Primaires : La droite « bon teint » vire nettement en tête

21 novembre 2016 11:41

Aux urnes, citoyens de la droite et du centre …

18 novembre 2016 21:31

Primaires de la droite et du centre, Juppé, Sarkozy, Fillon, dans quel ordre ?

15 novembre 2016 07:27
RECHERCHE
 
Petites annones Bordeaux Gironde
Le service de petites annonces de Bordeaux Gazette
 
Dernières Annonces
Urgent Recherche appartement T3
localisation de l'annonce Bordeaux Location
Lire +
Réunion de présentation
localisation de l'annonce Bordeaux Autres
Lire +
cherche Java
localisation de l'annonce Saint-Médard-en-Jalles Animaux
Lire +
Bordeaux Photographie
localisation de l'annonce Bordeaux Décoration
Lire +
Un village LEGO® à Bordeaux Lac
localisation de l'annonce Bordeaux Autres
Lire +
Déposer votre annonce gratuitement