Pessac

« Adulescents » à la médiathèque Jacques Ellul à Pessac

« Adulescents » est une comédie qui s’amuse avec une cruelle tendresse de ces jeunes adultes qui ont un mal fou à sortir de l’adolescence.

Mardi soir à l’Auditorium de la médiathèque Jacques Ellul à Pessac se jouait cette pièce dont les auteurs Alban Valembois et David Cathala en sont aussi les acteurs. Cet événement était programmé conjointement dans le cadre des festivals 33/600 Comedy Pessac et des Allégories de L’Université Bordeaux Montaigne. Le public était au rendez-vous et ne fut pas déçu. Le propos comme il est annoncé, traite de cette période critique entre une enfance qui a baignée dans l’univers d’internet et le départ de chez les parents qui devrait marquer le temps de l’indépendance et de la vie d’adulte. Nicolas Devienne s’était chargé de la mise en scène ; quatre acteurs et un canapé dans un espace minimaliste parsemé d’objets directement issus du monde des jeux vidéo et des films Marvel. 

Deux amis, Rémi et Hugo l’un serveur l’autre employé de banque, partagent le même appartement et malgré l’insatisfaction de l’un et le manque de maturité des deux, tout irait pour le mieux dans cette colocation. La jolie voisine, qui galère un peu dans sa vie, vient compléter le tableau. Elle se nomme Rachel, référence assumée à la célèbre série Friends, sauf qu’ici elle n’est pas le déclencheur de cette tragicomédie, mais plutôt l’élément fédérateur. C’est l’arrivée d’un troisième garçon parfaitement extravagant qui va bouleverser ce bel équilibre. Même si Maël partage avec les deux autres locataires outre l’amitié, une passion pour les jeux vidéo et les séries américaines il ne partage pas le loyer puisqu’il est au chômage. C’est ce détail, mais aussi son ahurissante sensibilité qui va leur causer bien des ennuis…

Les jeunes auteurs (ils ont l’âge de leurs personnages) ont su donner une vision très
originale à l’humour poussé jusqu’au délire de l’univers des « adulescents ».
Astrid Brulé, Alban Valembois, David Cathala et Pierre Rebeyrolles sont parfaits, ils ont créés des personnages très attachants. Ils viennent, pour les garçons, du monde de l’improvisation et ils possèdent déjà, tous les quatre, une belle expérience de la scène. Contrairement à ces jeunes gens de fiction un peu égarés dans leur vie et qui se cherchent, ,ces quatre-là ont trouvé leur voie. Et on ne peut que se réjouir d’assister à leurs premières prestations, car il est certain que l’on entendra parler d’eux.


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda