Absolution

Vraiment curieuse cette histoire qui aurait du se résumer à la simple phrase : "Vous êtes viré" comme cela ce serait soldé dans bon nombre d’entreprise après avoir outre passé ses droits et ses fonctions en se conduisant de façon pour le moins cavalière dans ses attributions. Au contraire un petit soufflet sur le museau de l’outrecuidant avec mise à pied sans solde de quinze jours et à qui on s’empresse de restituer la plus grande partie de ses prérogatives puisqu’on le retrouve dans le contexte de la panthéonisation de Simone Veil et du retour des joueurs de la Coupe du Monde avec la réception à l’Elysée. On est en droit de se demander ce qui lie le Président et ce monsieur qui d’un bon prodigieux est passé de Brigadier à Lieutenant-colonel en se torchant allègrement de tous les efforts nécessaires pour atteindre un tel grade même dans la réserve ce qui a un peu agacé la gendarmerie. Il a fallu qu’on considère qu’il avait fait une nouvelle faute pour le "virer" mais Macron contre toute attente lui maintient sa considération même s’il s’est senti trahi ce qui témoigne d’une contorsion surprenante, mais Macron n’est-il pas un remarquable contorsionniste ? Plus curieux qui peut on croire entre le Ministre de l’Intérieur qui dit ne pas connaître l’individu alors que ce dernier précise qu’ils se tutoient. Qu’est ce qui justifie que Macron se mouille au point de préciser que c’est à lui qu’incombe la faute et qu’il faut "aller le chercher". Tout cela renifle un drôle d’imbroglio qui pourrait peut être s’appeler comme quelque chose qui appartient à l’ancien monde du genre police parallèle !

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.