Un regard à l’état pur.

La vie défile sous vos yeux, vous défie de ses yeux et vous oblige, au gré du temps qui passe, à l’ immobiliser sur une toile.

ExaltationD’habitude, la parole circule autour de l’ artiste qui "monte", ou de "performances" transportant l’initié, seul, dans le monde parallèle de leur créateur.

"La palette de Lili" a le charme de l’ authenticité et du talent inconnu. Son coup de crayon fait tomber le rideau bruyant de l’ artifice et révèle la vérité silencieuse du moment.

Dans sa main, la craie d’ art revisite l’univers des ombres fascinantes et laisse la lumière trouver son sens. Le travail au fusain nous transporte, dans chacun de ses traits, au sein même du sujet évoqué, en laissant la qualité technique exploser à nos yeux.

Mais si cet artiste méconnue, Elisabeth Defer*, sait revisiter talentueusement le monde du dessin d’ art, elle n’ en est pas moins surprenante lorsque son horizon pictural s’ éveille et s’ habille en un arc en ciel de pastel ou d’ acrylique, comme un pont imaginaire qu’ elle nous invite à emprunter, pour mieux la rejoindre !
Sakura
Ecrire sur l’ évident ou parler du vu et revu ne saurait me contenter, alors que découvrir et pousser la porte d’ une cabane au fond d’ un verger m’ enchante !

* Facebook, La palette de Lili.
* elisabeth.defer@laposte.net

Ecrit par Denis Lalanne