Stop au lobby de la grande distribution, oui à l’économie locale



Publié le 18 mars 2015 à 16:23

Eco-Actu

JPEG - 124.9 ko

Les enseignes de la grande distribution française ont acquis une position dominante dans l’offre de produits. Le poids de ces enseignes est si important que du favoritisme politique existe et empêche toute initiative de constituer une nouvelle offre pour le consommateur.


Cette situation nuit à la prospérité de l’économie locale et à l’emploi local, ainsi qu’au bilan carbone et si la Gironde a mis en place des modèles de distributions exemplaires d’autres départements ne bénéficient pas forcément du même appui et dénoncent la collusion entre les pouvoirs publics et les grandes surfaces pour s’opposer à des implantations comme en Ille et Vilaine

Une demande qui s’est métamorphosée
Ce qui était valable hier ne l’est plus aujourd’hui. Si la société de consommation trouvait le concept des enseignes de la grande distribution pratique, aujourd’hui les besoins ont changé. C’est pourquoi un nouveau concept s’est fait jour pour satisfaire les besoins en produits locaux qui peuvent garantir une qualité et une fraîcheur optimales pour les produits. Aujourd’hui, les consommateurs sont de plus en plus sensibles à l’origine géographique des produits alimentaires qu’ils consomment, et les agriculteurs de plus en plus intéressés par un débouché en circuits courts de leur production.

Malgré les initiatives existantes, l’offre en produits locaux reste relativement insignifiante
- elle ne représente en moyenne que 1% de la consommation en France ce qui est dérisoire face aux quantités venues des territoires étrangers qui font perdre la notion de saisonnalité.
- alors que 75% des français recherchent des produits locaux (étude Xerfi 2011) qu’en fait ils ne trouvent que sur les marchés locaux et de manière insignifiante dans les grandes surfaces.
- Le CREDOC indique que la part des circuits courts dans le chiffre d’affaires national de l’alimentation pourrait passer de 1% à 20%, ce qui serait un gain considérable pour l’emploi local.

Tout reste à faire pour relocaliser l’économie alimentaire
L’émergence de surfaces alimentaires dédiées à la valorisation de l’agriculture locale et dimensionnées aux attentes du marché présentent de nouvelles opportunités pour la croissance et l’emploi dans les régions à orientation agricole. En Gironde, Chambre d’Agriculture et Conseil Général se sont évertués à mettre en place des structures de circuits courts pour le plus grand bénéfice de l’agriculture locale et des consommateurs, d’autres peinent à mettre en place ces structures du style de la Compagnie Fermière à Gradignan

Consommons Girondins


Bernard Lamarque


Populaire dans cette rubrique Sur le même sujet
JPEG - 73.1 ko

Recyclons, oui… mais si cela me (...)

| le 13 janvier 2017
Dès lundi 16 janvier, les clients du Super U d’Eysines (33) sont invités à la semaine de promotion du recyclage avec les Kiosques Réco de SUEZ. Courant jusqu’au 22 janvier 2017, cette opération (...)
JPEG - 54 ko

Bordeaux : The place to B pour Les Alchimies

4 octobre 2016 15:27

Marché à la Ferme au Château Champion à Saint Emilion

9 août 2016 15:51

Jean-Luc Petitrenaud au marché des Capucins à Bordeaux

29 mai 2016 00:06

Une nouvelle saison pour les Marchés des Producteurs de Pays !

11 mai 2016 09:13

Semaine de la fraich’attitude à Bordeaux

18 juin 2015 10:53
RECHERCHE
 
Petites annones Bordeaux Gironde
Le service de petites annonces de Bordeaux Gazette
 
Dernières Annonces
Nouvel An Chinois aux Vignobles des Quatre Vents
localisation de l'annonce Margaux Autres
Lire +
Célébration du nouvel an berbère : COUSCOUS suivi d'une soirée dansante
localisation de l'annonce Bordeaux Autres
Lire +
Balade sur la Garonne et dégustation de galettes des rois
localisation de l'annonce Bordeaux Autres
Lire +
Concert
localisation de l'annonce Bordeaux Autres
Lire +
Téléviseur Samsung
localisation de l'annonce Bordeaux Images et Sons
Lire +
Déposer votre annonce gratuitement