Bègles

Sekope Kepu veut se mesurer « aux meilleurs piliers du monde »

Le joueur des Wallabies, Sekope Kepu est arrivé à Bordeaux avec l’ambition et l’excitation de s’intégrer au plus vite au sein de l’UBB

Devant la presse venue en nombre, l’UBB présente enfin son nouvel arrivant. Sekope Kepu, le pilier australien finaliste de la dernière Coupe du monde, a exprimé son enthousiasme pour cette nouvelle aventure. Avec un contrat de 4 ans le joueur souhaite s’inscrire dans la durée du club qui se construit progressivement. « Nouvel environnement, nouvelle compétition », cela ne lui fait pas peur. Kepu, qui a toujours joué au sein des Waratahs, est reconnaissant pour cette opportunité unique. Il attend ce challenge avec impatience et espère s’intégrer au mieux au sein de cette équipe.
Jouer en France ne sera pas facile comme il le dit lui même, mais il est heureux de se lancer dans cette nouvelle phase de sa carrière. Pour lui, cette expérience est l’occasion de se frotter aux meilleurs piliers du monde et ainsi de progresser. Arrivant dans une compétition inconnue, le pilier s’est renseigné auprès de Mario Ledesma, l’entraineur des avants des Waratahs, qui lui a affirmé que le championnat français était très physique. Malgré cela, le pilier australien souhaite apporter son expérience internationale et de l’hémisphère sud à l’UBB. Même si le jeu est totalement différent, Kepu confie son envie de donner le maximum de lui même pour l’équipe et l’aider à atteindre ses objectifs. Malgré une finale de Coupe du monde sur une note décevante, le joueur déclare être en forme et pressé de retrouver le chemin des terrains.

Quitter l’Australie n’a pas été une décision facile. Une raison personnelle a confirmé son choix : sa famille. En Super 15 « c’est presque six mois de l’année que l’on passe loin de sa famille », en France il sera plus facile « de profiter de mes proches ». Mais c’est dans un environnement complètement inconnu dans lequel le Wallaby débarque. Ou presque. Dès la signature du contrat, il a essayé de se renseigner sur ce qui l’attendait : que ce soit sur Google ou en interrogeant ses amis déjà expatriés sur le sol français, le joueur a découvert que Bordeaux était une belle ville où il fait bon vivre. De plus, Kepu ne sera pas totalement perdu puisque son coéquipier des Waratahs et des Wallabies Adam Ashley-Cooper rejoindra Bordeaux dans les jours à venir. Il nous confie d’ailleurs qu’ils ont « beaucoup parlé de l’UBB ensemble » et qu’il est certain que l’équipe l’appréciera.
C’est ainsi que Rafael Ibanez voit son équipe se renflouer de deux très bon joueurs. L’entraineur est revenu sur l’arrivé du pilier australien : « c’est une véritable plus value pour le club ». Le staff bordelais a longtemps réfléchi à faire venir un international pour ce poste. « Pilier de classe internationale », Kepu est apparu comme une évidence pour Ibanez. Les deux hommes vont maintenant faire le point sur les ressources du joueur et vite se projeter sur la suite du championnat.

Ecrit par Camille Nicol


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda