Second tour des départementales imminent

L’effet le plus immédiat du premier tour des élections départementales c’est qu’un certain nombre de villes ou de bourgades ont perdu leur statut de chef lieu de canton. Cette perte de statut a peut être poussé un certain nombre d’électeurs qui ont la sensation d’être dépouillés de leur identité, dans les bras du Front National.

_ Ou en est-on ?
Il est indéniable que le premier parti de France reste celui des abstentionnistes et c’est eux qui ont la clé du scrutin. Cela devient une habitude mais il reste aussi indéniable que les transferts de voix joueront un rôle non négligeable. Si pour l’instant au niveau national la gauche présente une belle union de façade pour ce second tour, il n’en reste pas moins que ponctuellement le Front de gauche "rue dans les brancards". Pour ce qui est du Front National, là ou il n’est pas présent, on peut s’interroger sur l’attitude de ses électeurs car plusieurs hypothèses se font jour soient ils vont à la pêche, soient ils apportent leurs voix au candidat de droite présent au second tour, soient ils jouent contre l’UMP en apportant leurs voix à la gauche. On voit ainsi combien sont complexes les motivations de ceux et celles qui votent en partant du principe qu’au premier tour on choisit et qu’au second on élimine. On passe ainsi d’un choix positif au premier tour à un choix négatif au second, ce qui n’est pas forcément encourageant pour la démocratie mais en tout état de cause il est important de voter. Vu le nombre d’abstentions ont est en droit de se demander si aujourd’hui, il ne serait pas nécessaire de rendre le vote obligatoire comme en Belgique. Une élection cela entraine des dépenses et si on verbalisait les non-votants avec une rentrée affectée cela épongerait une partie de la dépense.

Rappel des horaires de vote en Gironde

Bordeaux est la seule commune votant jusqu’à 20 heures

Les communes votants de 8 heures à 19 heures
Dans ce groupe de communes figurent les communes de la métropole qui sont en gras
Ambarès-et-Lagrave, Ambès, Artigues-près-Bordeaux, Bassens, Beychac-et-Caillau, Bègles, Blanquefort, Bouliac, Bruges, Canéjan, Carbon-Blanc, Cenon, Cestas, Eysines, Floirac, Gradignan, Le Bouscat, Le Haillan, Le Pian-Médoc, Le Taillan-Médoc, Lormont, Ludon-Médoc, Martignas-sur-Jalle, Mérignac, Montussan, Parempuyre, Pessac, Saint-Aubin-de-Médoc, Saint-Jean-d’Illac, Saint-Loubès, Saint-Louis-de-Montferrand, Saint-Médard-en-Jalles, Saint-Sulpice-et-Cameyrac, Saint-Vincent-de-Paul, Sainte-Eulalie, Talence, Villenave-d’Ornon, Yvrac.

Les communes votants de 8 heures à 18 heures
les 502 communes restantes

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.