Bordeaux

Pierre Bénard a reçu la médaille des arts de la ville de Bordeaux

C’est des mains d’Alain Juppé et devant un parterre d’amis et de gens du cinéma que Pierre Bénard a reçu la médaille des arts de la ville de Bordeaux. Ambiance chaleureuse et sympathique pour cette cérémonie très conviviale avec un maire très décontracté et souriant et le mot d’humour qui convient.

C’est légèrement en retard sur l’horaire qu’Alain Juppé est arrivé en provenance de l’inauguration de la séquence Deschamps du Parc aux angéliques entre pont de pierre et pont Saint-Jean pour officier lors de cette remise de médaille à l’ancien directeur de l’UGC qui reste quand même très présent a proximité du cinéma, après plus de 40 ans passé à la tête de cette salle de cinéma qui a un moment fut le plus grand complexe cinématographique de province. Alain Juppé n’ a pas manqué de rappeler que Pierre Bénard était resté 41 ans à la tête de l’UGC en ajoutant sur le ton de la galéjade, "il a presque battu Chaban". Il a rappelé que Pierre Bénard était né à Gradignan qu’il n’avait jamais quitté la région bordelaise, qu’il avait failli être directeur chez Calvet mais que sa passion pour le cinéma ayant pris le dessus il avait postulé auprès du patron des UGC de cette époque là à la direction du cinéma Ariel car c’est ainsi que le complexe s’appelait alors peu après la naissance de l’UGC (Union Générale des Cinémas qui regroupe aujourd’hui près de 35 complexes cinématographiques) qu’il a rejoint plus tard pour devenir Ariel-UGC puis UGC tout court. C’est aujourd’hui le cinéma le plus visité par les équipes de film qui exigent que les tournées commencent par Bordeaux ou tout au moins passent par Bordeaux. Pierre Bénard joue un grand rôle dans l’image de Bordeaux dans le cadre du cinéma et le maire de rappeler que Pierre Bénard qui avait remporté le prix de l’exploitant 2013 dans le cadre des trophées du cinéma français. Pierre Bénard a su faire venir à Bordeaux plusieurs grands noms du cinéma, rajoutant quelques anecdotes croustillantes du passage de réalisateurs célèbres.
Pierre Bénard et sa famille
Pierre Bénard est un personnage très éclectique qui est aussi passionné de sport que le ballon soit rond ou ovale, il n’est pas rare aussi de le croiser en ville juché sur sa bicyclette et Alain Juppé a rapporté l’anecdote de Chaban lui disant en voyant Pierre Bénard rentrer à vélo dans la cour de la mairie, "Voyez Pierre Bénard, çà, c’est l’avenir" croyez-t’il vraiment aussi bien dire, nul ne le sait. Mais Pierre Bénard ne dételle pas et une fois par mois il animera une émission sur FR3 sur le cinéma et continuera de s’occuper de la promotion à l’UGC. Après la remise de la médaille couronnée de très vifs applaudissements. Pierre Bénard s’est dit très honoré de recevoir cette médaille et en prenant la parole il a voulu remercié en premier lieu son épouse Babette "sans qui rien n’aurait été possible", ses enfants en s’excusant de ne peut être pas leur avoir consacré plus de temps et il a voulu remercier sa belle mère présente lors de la cérémonie. "Je les remercie car c’est grâce à eux que j’ai pu réaliser cette carrière" (très vifs applaudissements de la salle). Il a voulu remercier son équipe de l’UGC qui l’a toujours suivi, "qui a était toujours derrière moi et sans cette équipe je n’aurai pu rien faire" (re-applaudissements). Il a voulu aussi remercier Alain Juppé pour avoir réussi à rendre Bordeaux comme la ville la plus attractive de France et il a ajouté merci d’avoir su accompagner notre développement et merci pour les bons moments passé ensemble autour du cinéma, situant le dernier avec la venue de Yann Arthus-Bertrand. Pour clore avec les discours Jacques Proust a donné lecture d’un texte bâtit à partir de titre de films fort intelligent et savoureux.

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda