Philippe Madrelle passe la main



Publié le 28 novembre 2014 à 19:58

Politique

JPEG - 47.6 ko

Philippe Madrelle a fait part de sa décision devant la presse d’abandonner le Conseil Général dans le cadre symbolique du salon rouge, mais cette décision était attendue. Néanmoins comme il le précise « il quitte le ring mais ne raccroche pas les gants » car il reste sénateur et il entend bien mettre tout son poids dans la prochaine bataille électorale qui va désigner la nouvelle assemblée départementale.


50 ans de vie politique
Émouvant quand même ce moment ou le vieux guerrier annonce son retrait de la vie du Conseil Général qui va devenir Conseil Départemental en 2015. Il se retire non pas forcé par les événements mais parce qu’il a fait des choix depuis un certain temps en regardant évoluer les événements et s’il abandonne la Présidence du Conseil Général et le futur Conseil départemental, il sait qu’aujourd’hui dans cette période de mutation, il entend bien défendre la Gironde, « sa Gironde » depuis son poste de sénateur. Réélu onze fois à la tête du département il cite volontiers François Mitterrand qui lui confiait « Le plus dur c’est de se faire réélire » et on sent quand même que malgré le ton modeste filtre une grande fierté. Il a débuté sa carrière politique à Ambares comme conseiller municipal, a gravi toutes les marches qui se présentaient et sous son nom comme il le rappelle il n’a jamais perdu aucune élection, même dans des moments où chez l’adversaire on pensait que tout était joué, Hugues Martin doit s’en souvenir. Philippe Madrelle a toujours respecté ses adversaires même s’il les a toujours farouchement combattus comme on sait le faire au rugby pour celui qui aurait pu être professeur de sports et dont la voie a bifurqué vers l’anglais. Il a dressé une longue liste de ses réalisations qui ont bien souvent servi d’exemple à d’autres départements avec bonheur comme les Scènes d’Été. Il n’y a pas eu que cela et la liste est bien longue durant toutes ces années de présidence du Conseil Général de la Gironde où souvent il a été précurseur avec par exemple les zones naturelles sensibles. Il souligne que s’il a dit « niet » pour le Grand Stade comme il avait tenu tête à Chaban sur les Girondins il a participé au pont levant Baccalan Bastide pour 18 millions hors-compétence.

JPEG - 38.8 ko
Philippe Madrelle et sa directrice de cabinet
photo Bordeaux Gazette-Bernard Lamarque


La succession
Il a dressé un cahier des charges sur le profil de son successeur qui pourrait être pourquoi pas une femme et il a retenu quatre critères
- sens élevé de la solidarité ville-campagne
- expérience dans la conduite des affaires
- connaissance suffisante de la diversité de la Gironde
- renouvellement politique
Pour lui ces qualités se retrouvent dans plusieurs personnalités de la commission exécutive et c’est là qu’il faudra regarder car il espère bien conserver le département à gauche, il s’y emploiera de toutes ses forces. On peut lui faire confiance car dès que le mot « élections » est prononcé le regard s’allume et l’œil pétille, les élections c’est son moteur à Philippe Madrelle car c’est avant tout un homme de terrain. Un homme de terrain qui réfléchit. Pour lui les combats perdus sont ceux qui ne sont pas menés et lui il sait les mener d’autant qu’il a précisé « je serai présent dans les 33 cantons pour mener le combat ». Il connait la Gironde sur le bout des doigts et il sera un puissant moteur dans cette campagne qu’il va mener pour les autres. Il a bien montré lors des dernières sénatoriales que la présence sur le terrain est primordiale et que c’est au contact des électeurs que tout se joue. En ce qui concerne son successeur, si la majorité actuelle reste au pouvoir départemental il lui faudra de très larges épaules car le nom de Madrelle restera associé à la Gironde sûrement pendant encore très longtemps d’autant que cet ardent défenseur du département considère que faire disparaître les départements serait attenter à la République.


Bernard Lamarque


Populaire dans cette rubrique Sur le même sujet
JPEG - 96.6 ko

Bayrou, Emmanuel Macron, « la (...)

| le 23 février 2017
Séduit par son ni droite ni gauche et par les brillantes qualités du candidat, convaincu que grâce à la personnalité d’Emmanuel Macron, les idées qu’il rappelle défendre depuis plus de quinze ans, ont (...)
RECHERCHE
 
Petites annones Bordeaux Gironde
Le service de petites annonces de Bordeaux Gazette
 
Dernières Annonces
Urgent Recherche appartement T3
localisation de l'annonce Bordeaux Location
Lire +
Réunion de présentation
localisation de l'annonce Bordeaux Autres
Lire +
cherche Java
localisation de l'annonce Saint-Médard-en-Jalles Animaux
Lire +
Bordeaux Photographie
localisation de l'annonce Bordeaux Décoration
Lire +
Un village LEGO® à Bordeaux Lac
localisation de l'annonce Bordeaux Autres
Lire +
Déposer votre annonce gratuitement