Philippe Madrelle envisage l’avenir de la Gironde : de grands projets pour une nouvelle décentralisation

À l’occasion de la journée des maires, rendez-vous annuel entre les différents élus de Gironde et le Conseil Général, Philippe Madrelle a annoncé sa vision concernant le futur développement du département. Transports, éducation et solidarité ; le président du Conseil Général envisage divers projets favorisant la longévité économique de la Gironde.

Le président du Conseil Général de la Gironde, Philippe Madrelle, a d’abord justifié ses choix de financement. Alors, quand il a refusé de participer au financement du grand stade, c’est parce qu’il considère qu’il y a d’autres priorités : « j’ai décidé de mettre l’argent dans “Gironde Numérique” et dans l’harmonisation des tarifs des cars départementaux quelque soit la distance du trajet ». De la même manière, quand il a refusé la requête d’Alain Juppé pour le financement d’un centre culturel viticole, c’est parce qu’il considère que « la place du département c’est de tendre la main aux viticulteurs en difficulté ».

Philippe Madrelle au salon de l’agriculture (FIB)
Photo Nicolas Pastor

Aussi, Philippe Madrelle rappelle aux élus locaux qu’il souhaite mettre l’accent sur une nouvelle politique sociale. Dans le même élan que le nouveau président, il souhaite construire une nouvelle forme de décentralisation et aider les communes, rurales notamment, dans un développement durable et serein. Alors, le président du Conseil Général se félicite du plan Gironde Numérique qui a « d’ores et déjà largement engagé sa croisade d’équipement du département en haut débit numérique ». Et, à l’image de cette réussite, il souhaite aussi entamer de nouveaux chantiers comme « l’ambitieux programme » de modernisation des Maisons de la Solidarité et de l’Insertion, ou le financement de la LGV qui « dopera l’activité et l’immobilier dans l’agglomération ». Enfin, Philippe Madrelle veut démocratiser le nouveau mode de transport qu’est le co-voiturage : « mon objectif est qu’il devienne en Gironde une pratique massive et banalisée, au service d’économies de carburant supplémentaires pour les ménages les plus mobiles de Gironde ». Le président du département termine enthousiaste son intervention devant les élus de Gironde : « c’est en prenant des mesures de ce type que nous apporterons notre eau au moulin décentralisateur ».

Ecrit par Nicolas Pastor


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda