Bordeaux

Metaludah s’expose chez Wan ….

Ludovic, son prénom à la ville, est un autodidacte de 42 ans qui habite Bruges. Il expose actuellement et jusqu’à fin octobre ses travaux dans la galerie de Charles Burke au sous-sol du magasin WAN (We Are Nothing), bien connu des bordelais épris d’une créativité qui séduit un public de plus en plus large.

Le travail du métal

Depuis toujours bricoleur et touche à tout, ce commercial, dans le cadre d’une reconversion, va suivre une formation en chaudronnerie et serrurerie. Une collection de scooters anciens le conduit au travail des métaux, il travaille ainsi en entreprise de métallerie depuis 2008.

L’envie de créer, depuis longtemps présente, va s’affirmer. Il décide dès la fin de l’année 2014, de se consacrer à plein temps à ses créations et propose actuellement chez WAN sa première exposition.

Son inspiration

Elle vient de multiples sources. Natif d’Angoulême, la bande dessinée y occupe une bonne place mais aussi le cinéma fantastique, la science-fiction et un sculpteur Suisse allemand en la personne de Hans GIGER. Entre heavy-metal, hard rock et autres influences d’inspiration gothique, notre artiste ne souhaitant pas enfermer ses travaux dans une définition, y voit « peut-être » une provocation face aux standards de la bienséance.

De sa fascination pour les squelettes et têtes de mort, il nous dit son goût pour l’anatomie, mais peut-être aussi son intérêt pour ce qui est caché, ce que l’on ne voit pas, et sa recherche d’une forme de transparence, mais en aucune manière, une fascination morbide. Nulle envolée lyrique par rapport à ses créations mais la constatation que le travail en solitaire qu’elles lui imposent lui fait actuellement beaucoup de bien.

Des Zombies ?

Mes personnages ne sont pas des zombies mais des êtres dépouillés, dit-il, des êtres réduits à leur simple expression, ce ne sont pas des morts. Il affirme lorsqu’il parle à quelqu’un, percevoir son squelette au travers de sa peau. Cette « fascination » pour la représentation du squelette, ce travail quasi anatomique ne manque pas de surprendre, d’intriguer, face à ces personnages réduits à leur plus simple expression comme le dit l’artiste.

Chercherait-il à scruter leur âme ou du moins à s’en rapprocher ?

Dominique Mirassou

Exposition Metaludah
Rendez-vous chez WAN jusqu’au 30 Octobre
1, rue des Lauriers. 33000 Bordeaux
Tel : 05 56 48 15 41

Ecrit par Dominique Mirassou


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda