Marguerite Yourcenar au Panthéon du « Who’s Who »



Publié le 21 octobre 2013 à 11:46

Culture

JPEG - 49.9 ko

Trois femmes figurent parmi les quatre noms les plus souvent cités au Panthéon des personnalités vivantes ou non qui ont le plus contribué à façonner la France depuis soixante ans. Parmi elles, classée juste après Simone Weil et Brigitte Bardot, Marguerite YOURCENAR née Marguerite Antoinette de Crayencour (dont Yourcenar est l’anagramme) le 8 Juin 1903 à Bruxelles d’un père français et d’une mère belge, décédée aux Etats-Unis en 1987, auteur de romans et de « nouvelles humanistes », qui fut aussi poète, essayiste et critique littéraire. Lauréate de nombreux prix littéraires, elle fut la première femme élue à l’Académie Française en 1980. En cette période politiquement mouvementée, la Gazette se penche sur l’un de ses chefs d’oeuvre, riche de sages pensées et d’inépuisables sources de réflexion : « Les Mémoires d’Hadrien ».


{{}} Ecrire les mémoires du plus humaniste des empereurs romains, Hadrien, était un projet qui datait de vingt cinq années lorsque Marguerite Yourcenar le mena à son terme en 1951.Tout à la fois historienne, romancière, moraliste et quelque peu magicienne, elle nous fait découvrir les personnages divers qu’Hadrien incarna tout au long de sa vie.. Le soldat courageux, habile tacticien, parfois cruel, mais rêvant de paix universelle. Le politique cynique, « multiple par calcul et ondoyant par jeu ». L’homme d’état et ses manœuvres pour accéder au trône, mais surtout organisateur et soucieux du bonheur des peuples, aspirant à la perfection jusqu’à « se sentir dieu ». Marguerite Yourcenar à l'entrée du parc marguerite Yourcenar au Mont NoirLe portrait d’un homme qui va s’éteindre, qui n’a plus rien à craindre, les réflexions, les apparentes contradictions, les échecs, les craintes et doutes d’un empereur mais aussi d’un homme qui nous confie avec beaucoup de lucidité ce qu’il a voulu être, ce qu’il a cru être et ce que peut-être il fût.

L’amour, la mort, la maladie, le courage, le pouvoir, le bonheur, le poids des regrets, la difficulté de se connaître soi-même, la justice, le christianisme, le suicide, la quête de la beauté, la condition féminine, les fortunes injustement amassées, l’esclavage, ou encore les vicissitudes de l’avenir qu’il voit comme une alternance de civilisation et de barbarie. Autant de sujets éternels abordés par Marguerite Yourcenar dans un style d’une sobriété et d’une grande plénitude classique, autant d’éternelles questions examinées avec lucidité, sagesse, et une remarquable acuité intellectuelle.

A lire ou à relire sans aucune hésitation, tant ce qu’il y a de plus durable et d’essentiel en nous y est lumineusement exposé.
Morceau choisi
«  Arrien de Nicomédie, un des meilleurs esprits de ce temps, aime à me rappeler les beaux vers où le vieux Terpandre a défini en trois mots l’idéal spartiate, le mode de vie parfait dont Lacédémone a rêvé sans jamais l’atteindre : la Force, la Justice, les Muses. La Force était à la base, rigueur sans laquelle il n’est pas de beauté, fermeté sans laquelle il n’est pas de justice. La Justice était l’équilibre des parties, l’ensemble des proportions harmonieuses que ne doit compromettre aucun excès. Force et Justice n’étaient qu’un instrument bien accordé entre les mains des Muses. Toute misère, toute brutalité étaient à interdire comme autant d’insultes au beau corps de l’humanité. Toute iniquité était une fausse note à éviter dans l’harmonie des sphères  ».
Magnifique livre de chevet à conseiller d’urgence à tous les candidats à l’exercice d’un pouvoir, quels qu’ils soient !!!


Dominique Mirassou


Populaire dans cette rubrique Sur le même sujet
JPEG - 206.7 ko

La destruction des fontaines du (...)

| le 20 juillet 2014
En pleine seconde guerre mondiale, dans les années 1941-42, la ville de Bordeaux va perdre bon nombre de ses plus belles œuvres d’arts en bronze, jusqu’alors bien connues et appréciées de tous les (...)
JPEG - 54.9 ko

La Cité du Vin a son livre

29 novembre 2016 18:13

Vincent Maurin, un communiste dans sa ville

4 novembre 2016 18:33

A lire et à méditer …. Les « pathologies politiques françaises » par Alain Duhamel.

8 octobre 2016 18:47

Tchin - tchin, une lecture agréable autour du vin

27 juillet 2016 14:34

Bordeaux Fête le vin c’est aussi une histoire !

23 juin 2016 15:16
RECHERCHE
 
Petites annones Bordeaux Gironde
Le service de petites annonces de Bordeaux Gazette
 
Dernières Annonces
Nouvel An Chinois aux Vignobles des Quatre Vents
localisation de l'annonce Margaux Autres
Lire +
Célébration du nouvel an berbère : COUSCOUS suivi d'une soirée dansante
localisation de l'annonce Bordeaux Autres
Lire +
Balade sur la Garonne et dégustation de galettes des rois
localisation de l'annonce Bordeaux Autres
Lire +
Concert
localisation de l'annonce Bordeaux Autres
Lire +
Téléviseur Samsung
localisation de l'annonce Bordeaux Images et Sons
Lire +
Déposer votre annonce gratuitement