Bordeaux

Les « aventures amoureuses » de Richard Wagner à Bordeaux

En 1850, Richard Wagner, compositeur et maître de chapelle à Dresde, est déjà célèbre dans toute l’Europe pour ses opéras comme le Vaisseau fantôme et Tannhäuser. Banni du royaume de Prusse pour raisons politiques, essentiellement en raison de fréquentations anarchistes, et de sa participation à l’insurrection de Dresde contre le pouvoir royal, c’est dans des conditions bien particulières, et après s’être réfugié en Suisse, qu’il va arriver à Bordeaux.

Une intense et turbulente liaison
Jessie LaussotC’est Jessie Laussot, grande admiratrice du musicien, née Taylor, d’origine anglaise et mariée à un riche négociant en vins bordelais, qui après avoir rencontré Wagner à Dresde, et demandé une dédicace personnelle au compositeur, l’invitera à venir à Bordeaux. Timidement écrit Wagner, « la jeune femme a exprimé son admiration pour moi dans des termes que je n’avais jamais entendus parler avant ». Cela se passait en 1848, la jeune-femme avait 19 ans. C’est donc deux ans plus tard, en ce mois de mai 1850, que Wagner va prendre pension à l’hôtel des Quatre Sœurs, tout près du grand théâtre, dans la chambre numéro 22, du balcon de laquelle on dit qu’il pouvait entendre les notes du pianiste de l’orchestre du Grand-Théâtre. Il y vivra avec Jessie Laussot, passionnée de l’artiste, une brève mais intense liaison.

Une aventure qui tourne court
Un courrier entre les deux amants ayant été intercepté par le mari, l’affaire va tourner court. Portrait de Richard Wagner (Munich en 1871)Ce dernier après tout simplement avoir envisagé en tant que mari trompé et muni de preuves, de tuer sa femme, usage qui à l’époque lui aurait valu très certainement l’indulgence du jury, se ravise et opte pour une solution beaucoup plus douce. Il prend sa femme avec lui et l’emmène en voyage, tout en prenant soin auparavant de contacter les autorités de police, et de leur parler de l’hôtel des Quatre Sœurs. Et Wagner de se retrouver dans son hôtel encadré par les forces de police qui l’invitent avec beaucoup de fermeté et sans perdre un instant à quitter la ville et à partir au loin. Wagner quittera immédiatement Bordeaux et partira se réfugier en Suisse à Zurich. Certains musicologues prétendent d’ailleurs que le duo dramatique chanté par Siegmund et Sieglinda dans la Walkirie se réfère à cet épisode de la vie du compositeur. Nous laisserons le choix de cette interprétation aux spécialistes ….

Epilogue
Si la fin précipitée de cette aventure avec ce départ de Bordeaux ne sera qu’une étape dans la vie sentimentale tumultueuse et compliquée de Richard Wagner, Jessie quant à elle abandonnera son foyer pour se remarier à Florence avec l’écrivain Karl Hillebrand, ami de Friedrich Nietzsche. Nul doute que maintenant qu’ils sont tous informés, les bordelaises et bordelais, en quête d’une place au fameux restaurant voisin, pourront rêver tout en patientant et selon leur goût, de voir apparaître au balcon, Richard Wagner ou la jolie Jessie, pourquoi pas !!!
Sources : Histoire des Maires de Bordeaux – Dossiers d’Aquitaine.
Conférences de Jean Dartigolles.

Ecrit par Dominique Mirassou


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda