Les Français et les riches !!!



Publié le 25 mars 2015 à 18:49

Politique

Toutes les enquêtes le confirment, une majorité de français n’aiment pas les riches. Dans un pays où le président de la République a fait campagne en proclamant avec force que lui non plus n’aimait pas les « riches », le profond discrédit dont « souffre » cette catégorie de la population traduit à l’évidence une notable spécificité française.


Autre particularité de notre pays, la richesse n’y est pas considérée comme associée au travail, mais pour le plus grand nombre de français, comme relevant de la chance et des relations personnelles. L’entregent et le fait d’avoir des parents riches sont le plus souvent mis en avant. Héritage évident des sentiments d’injustice qui ont animé les révolutionnaires, mais aussi et surtout du message chrétien originel, et plus particulièrement du message catholique, le rejet sans nuance des riches dans notre pays est une caractéristique nationale. Retrait du monde pour le catholique, idéal de pauvreté et de partage faisant de la richesse un mal intrinsèque, alors qu’à l’inverse, pour le protestant, la prospérité est un bien et qu’il faut produire des richesses pour les partager.

Entre un libéralisme qui pense que c’est en laissant faire le marché et en laissant libre cours aux initiatives privées que l’on atteindra le mieux être social et un socialisme qui pense que c’est l’Etat qui parce qu’il incarne la volonté du plus grand nombre, est seul susceptible de bien répartir la prospérité, le fossé se creuse d’autant plus, que le nombre de gens de plus en plus riches d’un côté et le nombre de gens vivant dans une grande précarité de l’autre, ne cessent d’augmenter : deux mondes aux antipodes du bien-être social, de quoi entretenir ces oppositions radicales. Rien de bien nouveau sous le soleil me direz-vous, sauf que nous sommes peut-être en train de vivre dans cette société mondialisée, aux limites du supportable en matière d’incohérence sociale et d’inquiétude quant à l’avenir, et que ce n’est ni concrètement, ni symboliquement l’accès rapide à la fortune d’hommes souvent aussi peu exemplaires qu’incultes qui risque de réconcilier les français avec l’insolente fortune de bon nombre de parvenus, et ce, quel que soit leur talent.

Wall Street
© Vincent Desjardins https://www.flickr.com/photos/endymion120/

Alors que notre Président, lorsqu’il était candidat, avait décrété, probablement dans un « moment d’égarement », que ceux qui gagnaient 4000 Euros par mois étaient riches, pour rajouter un peu plus tard, qu’il n’aimait pas les riches (il ne doit pas s’aimer et ses amis non plus d’ailleurs), force est de constater que ce slogan démagogique, électoralement racoleur, n’a fait que participer avec succès à dresser les français les uns contre les autres. De quoi semer la confusion et faire du moindre entrepreneur un insupportable riche, alors qu’il serait temps d’arrêter de tout confondre et de présenter favorablement les efforts et réussites de milliers de « patrons » français qui développent leurs entreprises, innovent, prennent des risques, embauchent, conquièrent des marchés sans pour autant s’enrichir grassement et encore moins facilement. De plus, nombre de ceux qui se montrent soucieux d’une meilleure répartition des richesses, sont le plus souvent fort loin d’être des experts en ce qui concerne la création de ces richesses et même pour nombre d’entre-eux, ne s’en soucient nullement.

S’il est fréquemment dit que l’inconscient collectif du peuple français, ou encore des « Gaulois » les pousse régulièrement à se révolter contre l’injustice, cette propension à vilipender les riches en mélangeant un peu tout, ne semble pas vraiment susceptible de résoudre les problèmes que connait notre pays, sauf pour ceux qui pensent qu’il suffirait de prendre aux uns pour donner aux autres afin que tout aille beaucoup mieux. D’autant que si les chiffres nous amènent à constater avec effarement que 1% de la population mondiale possède 48% des richesses il est aussi intéressant et instructif de noter que 80% de la population mondiale doit se contenter de 5,5% des richesses, de quoi faire réfléchir un peu tout le monde ….


Dominique Mirassou


Populaire dans cette rubrique Sur le même sujet

Une rentrée très politique d’Alain (...)

| le 18 septembre 2012
Alain Juppé a les yeux rivés sur la ligne d’horizon des municipales 2014 a un point tel que répondant à une question mettant en doute sa volonté de se présenter, il a ironiser en disant "j’envisage le (...)

Les Vœux d’Alain Rousset à la presse

19 janvier 09:12

L’avenir des journalistes questionné par Laurent Guimier

7 juillet 2016 13:47

Débat autour d’une exposition tauro-pas chic

11 janvier 16:17

BPI à nouveau partenaire des Boxers de Bordeaux

10 octobre 2017 16:59

L’accueil de congrès : un enjeu économique pour Bordeaux

16 septembre 2017 12:31
RECHERCHE
 
Petites annones Bordeaux Gironde
Le service de petites annonces de Bordeaux Gazette
 
  Recherche Commercial indépendant en publicité
Premium
Lire +
  Meuble TV chinois incrusté
Premium
Lire +
Dernières Annonces
coaching déco et home staging par téléphone
localisation de l'annonce Bordeaux Services
Lire +
O21, et si on imaginait votre futur ?
localisation de l'annonce Cenon Autres
Lire +
STAGES d'écriture scénaristique
localisation de l'annonce Saint-Émilion Autres
Lire +
We ludique - anniversaire des nomades du jeu
localisation de l'annonce Bordeaux Autres
Lire +
SALON DU DISQUE DE BORDEAUX
localisation de l'annonce Bordeaux DVD & CD
Lire +
Déposer votre annonce gratuitement