Bordeaux

Les 80 ans du paquebot « Normandie » fêtés en Gironde.

Il y a 80 ans le paquebot « Normandie » effectuait son voyage inaugural. L’anniversaire sera célébré en… Gironde. Bordeaux Gazette vous dit pourquoi.

Construit à Saint-Nazaire et ayant son port d’attache au Havre, Le « Normandie » ne fait sans doute pas partie du patrimoine maritime bordelais, contrairement à des navires comme « L’Atlantique », le « Lutetia » ou le « Massilia », pour ne citer qu’eux. On aurait pu s’attendre à ce que la commémoration de l’anniversaire de son prestigieux voyage inaugural, du 29 mai au 3 juin 1935, fût célébré quelque part du côté de la Normandie voire éventuellement de la Bretagne, où il avait été lancé en octobre 32. Mais voilà qui se souvient encore de ce magnifique bâtiment dans l’Ouest ? Certains fonctionnaires de la Mairie du Havre passaient régulièrement devant sa maquette qui trône près de la salle des mariages sans même savoir de quel navire il s’agissait.
On admire la maquette du Normandie
Bernard Gaillard et le Normandie
« C’est la vie », direz-vous. Ce n’est pas faux. Mais pas pour tout le monde. En tout cas pas pour Bernard Gaillard. Cinéaste et vidéaste, président du Festival du Film Naval de Bordeaux, celui-ci se passionne pour l’histoire maritime. Il est l’auteur d’un DVD d’ume heure dix minutes sur le port de Bordeaux au cours du XX ème siècle. Aussi il a décidé de profiter de la tenue du « Congrès national du Mérite maritime, Normandie ». Ayant obtenu l’accord des organisateurs du congrès, dont Philippe Vigué responsable départemental de l’association, Bernard Gaillard s’est mis en quête de documents concernant le navire. Une recherche fructueuse, car la mise en service du « Normandie » n’est pas passée inaperçue en 1935. Il est vrai que le paquebot avait tout pour retenir l’attention. Paquebot de tous les records : en 1935 il est le plus grand 313,75 m, le plus rapide (il peut monter jusqu’à 32 nœuds) et le plus luxueux. Dès sa première traversée il remporte le « ruban bleu » symbole du record de vitesse sur l’Atlantique. Détail amusant : il va tellement vite qu’il arrive en avance sur son horaire à New York et doit attendre avant d’entrer dans le port. L’anniversaire de la première traversée méritait d’être célébré. D’autant plus qu’elle avait constitué un événement marquant de l’année 1935 en raison du caractère prestigieux de certains passagers, dont l’épouse du président Lebrun. Mais la volonté et l’acharnement de Bernard seraient-ils les seuls liens avec Bordeaux et l’Aquitaine ? Répondre par l’affirmatives serait oublier que le commandant Pugnet qui était à la tête du navire était originaire de Brantôme. Ce serait faire peu de cas également du rôle du peintre Jean Dupas et de l’architecte Roger-Henri Expert dans la décoration et l’aménagement intérieur du bâtiment. L’anniversaire sera l’occasion de leur rendre hommage. D’autant plus qu’Expert était arcachonnais.
Bernard Gaillard et la maquette du Normandie
La légende du Normandie
Il existe aussi un autre lien moins connu et plus tragique avec Bordeaux. Le « Normandie » était prévu pour commencer sa carrière en 1934. Mais l’incendie de « L’Atlantique » qui assurait la liaison entre l’estuaire de la Gironde et le Rio de la Plata et qui préfigurait par bien des traits le « Normandie » amena à repenser l’aménagement intérieur de celui-ci et à retarder d’un an sa mise en service. Ce qui ne l’empêcha pas de brûler dans le port de New York en 1943. Une fin tragique qui contribua à faire naître la légende. C’est cette légende et derrière elle un moment fort de l’histoire de la marine française que veut faire revivre Bernard Gaillard. Notamment en incitant les personnes possédant des souvenirs du grand paquebot à les faire connaître. Car certains – plus nombreux qu’on le croit généralement – se trouvent en Gironde. C’est ainsi que madame Marque-Moreux, petite-fille du directeur et fondateur du Journal de la Marine Marchande apporta le superbe numéro spécial de la revue qu’elle amena lors d’une réunion préparatoire à l’Office de Tourisme de Bordeaux en octobre 2013.
Boites de galettes du Mont-Saint-Michel, maquettes « Normandie », de Dinky, photos voire films… Bernard Gaillard espère bien que les Bordelais passionnés par la marine et les paquebots feront jaillir des petits trésors des coffres et greniers. C’est pourquoi il leur donne rendez-vous à l’Office du Tourisme de Bordeaux le 11 mars 17 heures, pour une réunion préparatoire de la séance du 28 mai à Arcachon. Et pour présenter le résultat de sa quête, il organisera ensuite deux séances à Bordeaux. La première, dans la foulée, le 30 mai à 15 heures au Musée d’Aquitaine ; la seconde le 1er juin à l’Utopia.
Pour plus de renseignements, contacter Bernard Gaillard
par mail : Bernardgaillard33@yahoo.fr
par téléphone : 06 66 05 63 34.

Ecrit par Antoine Lebegue


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda