Le combat homérique et légendaire qui sauva Bordeaux de l’invasion espagnole !!!



Publié le 7 mars 2015 à 09:53

Culture

C’est au printemps 1206 qu’Alphonse VIII, roi de Castille parti de Tolède avec des intentions belliqueuses , arrive après avoir traversé Bayonne et Dax aux portes de Bordeaux. Il compte en fait récupérer la Gascogne qu’il prétend avoir été donnée à sa femme, Eléonore, fille d’Henry II, roi d’Angleterre et d’Aliénor d’Aquitaine qui vient de mourir


le chevalier de LalandeLes Bordelais organisent leur défense : la famine.

Sachant qu’ils ne pouvaient attendre de secours de la part de leur protecteur anglais, Jean sans Terre (lui aussi fils d’Aliénor), les bordelais vont se terrer derrière leur enceinte antique. Ils désignent un chef chargé d’assumer cette mission, le maire et des assistants, les jurats. Ils vont prôner la tactique de la terre brûlée, préconisant de démolir les faubourgs sis hors des murs, tel Saint Eloi à l’époque, et de démanteler aussi églises et hôpitaux.

Mais l’issue du siège se faisant attendre, les horreurs de la famine vont affecter assiégés et assiégeants, faisant de très nombreux morts. Espagnols et Bordelais, souffrant également de la disette de vivres, vont convenir de remettre le sort de la campagne au hasard d’un combat entre un champion de chaque armée. En cas de défaite du champion des bordelais, ceux-ci devaient ouvrir les portes de la ville, par contre les Espagnols devaient lever le siège si leur guerrier succombait.

Les combattants , le duel.

Les Espagnols choisirent un guerrier de taille gigantesque surnommé « Goliath » selon Maurice Ferrus. Côté bordelais, alors qu’on désespérait de trouver un combattant, courageusement, le chevalier de Lalande, jeune et courageux bordelais, s’offrit pour se mesurer au colosse. Du haut de leurs murailles, les Bordelais suivirent avec anxiété les péripéties du combat, si bien que lorsqu’ils virent le colosse ibère tomber mort sous les coups du chevalier, ils s’écrièrent dans un transport de joie « l’a birat ! », qui signifie, « l’a tourné ! » et par extension « il l’a tué ! »

Les suites du Combat

Le lieu précis du combat n’est pas connu, de même que l’origine exacte du nom de la rue Labirat, ou la Birat, mais c’est bien à l’angle de la rue de Lalande et de la rue Labirat selon la légende que le combat homérique aurait eu lieu, même si « birat » veut bien dire tourner et non tuer. Quant à la tête du géant espagnol qui se prénommait Fernand, elle aurait été exposée fort longtemps sur une porte de la ville qui s’ouvrait sur les Fossés (Cours Victor-Hugo). Les espagnols tinrent parole et se retirèrent, le roi de Castille, malgré son épouse qui le poussait à ne pas abandonner, finit par renoncer à conquérir la Gascogne.

Quant au Chevalier de Lalande, la légende raconte que conformément aux engagements pris en cas de victoire, il fonda un couvent sur le terrain même où il avait triomphé, c’était le couvent des Grands Carmes où toujours selon la légende avaient été gravés les vers suivants :

L’an de grâce mil et cent, Fonda premier un Seigneur de la Lande,

au Carme vieil cette église et couvent, Pour ce qu’au lieu obtint victoire grande,

Contre un géant qui conduisait la bande, des Espagnols pour Bordeaux affaiblir.

Le celui-dit lui fit payer l’amende, Car il lui fit la tête à bas faillir.

Précieuse légende bordelaise, qui malgré l’erreur de date, repose néanmoins sur certaines vérités historiques et sur des faits importants pour l’histoire de notre cité. Pensez-y, lorsque vous passerez non loin du cours Pasteur par les discrètes rues de Lalande et Labirat, Bordeaux a eu son David, vainqueur du Goliath ibère en la personne du Chevalier de Lalande.

Source : Contes et Légendes du Vieux Bordeaux Michel Colle


Dominique Mirassou


Populaire dans cette rubrique Sur le même sujet

Une histoire peu connue des bordelais

| le 19 avril 2018
Dimanche 22 avril on va célébrer le 199ème anniversaire de la création d’une ville cubaine par des bordelais, il s’agit de Cienfuegos dont nous avons déjà parlé dans nos (...)

Retour sur l’histoire des bateaux à vapeur bordelais par Michel Colle

27 décembre 2017 23:27

Norbert Fradin en vedette de l’inauguration d’Histoire de la Marine Bordelaise

11 décembre 2017 19:41

Un conserveur poète bordelais : Paul Dandicolle

10 décembre 2017 10:21

1870-71 Bordeaux, capitale tragique de la France, la République est proclamée …

8 décembre 2017 11:20

"L’Histoire de la Marine Bordelaise" revisitée à l’Espace Mably du 4 décembre 2017 au 7 janvier 2018

6 décembre 2017 06:49
RECHERCHE
 
Petites annones Bordeaux Gironde
Le service de petites annonces de Bordeaux Gazette
 
Dernières Annonces
BOOBOO'ZZZ ALL STARS & FRIENDS « REGGAE BASH LIVE 2 »
localisation de l'annonce Cenon Autres
Lire +
Les Vivres de l'Art avec 5 sens
localisation de l'annonce Bordeaux Autres
Lire +
Festival de Montesquieu
localisation de l'annonce Martillac Concert et Spectacle
Lire +
Explorateurs en herbe au Centre Commercial Aushopping Bordeaux Lac
localisation de l'annonce Bordeaux Autres
Lire +
Festival International de Journalisme
localisation de l'annonce Coutures Autres
Lire +
Déposer votre annonce gratuitement