Bouliac

Le Saint-James, Magie et culte de l’excellence …

Avoir le privilège par une matinée ensoleillée de profiter de la terrasse en amphithéâtre de la magnifique longère XVIIIème bouliacaise et de son exceptionnelle vue sur Bordeaux et sa région, d’y déguster les produits concoctés par des producteurs locaux parmi les plus fameux, difficile de mieux préparer la confrontation de nos sens avec le travail d’orfèvre du maître des lieux, le très bien nommé Nicolas Magie.

Un bel endroit

A quinze minutes de Bordeaux, lové dans un parc de 4 hectares, le Saint-James, véritable écrin de design et de lumière, illustre on ne peut mieux le mariage à priori difficile mais néanmoins réussi d’une longère bouliacaise chargée d’histoire avec un hôtel et un restaurant contemporains dessinés par Jean Nouvel. Une invitation à l’évasion, à l’art de vivre et, hors du temps, à contempler notre ville, les yeux écarquillés, tel un voyageur venu de lointaines contrées.

La rencontre des époques, le croisement des arts, bien loin d’une « modernitude » tapageuse et militante, trouvent en ces lieux leur quintessence. Le mariage des contraires forgé par le temps et les talents passés par là, relève d’une alchimie aussi subtile que rare. Ce lieu, çà et là habité, semble bien réclamer et même exiger l’excellence.
Il en est ainsi de l’accueil, chaleureux, mais pas plus qu’il n’en faut, et attentif à l’hôte que l’on veut honorer avec justesse et discrétion. Le bonheur est presque complet, il ne reste plus alors qu’à confronter nos sens en éveil à l’alchimie culinaire du maître des lieux.
L'intérieur du restaurant
Nicolas Magie

Simple, direct, très vite sympathique, le cuisinier, le chef, apparaît comme un être bienveillant aussi soucieux de créativité que du bonheur de son équipe et d’une humilité dont souvent font preuve les grands. Il n’est pas très difficile de ressentir sa passion pour son « œuvre » de recherche et d’inventivité, mais aussi tout simplement, tel un artisan perfectionniste, son goût du travail bien fait selon l’adage qui veut que l’excellence se niche dans les moindres détails..

Que dire de l’œuvre proposée à des invités impatients, si ce n’est que les Langoustines pattes rouges de casier, Rôties et poêlées, Melon concombre et anis vert ont retenu toute notre attention, que la double Côte de veau de lait, Rôtie au sautoir, Morilles Française, petits pois et suc de déglaçage en a enchanté plus d’un, de même que le fameux Canard croisé rôti sur le coffre, Poivrons rouges en textures, fraises Cléry et cuisse compotée, sans oublier le foie extra des Landes, Grillé au barbecue et en bonbons acidulés. Le tout arrosé d’excellents vins, Saumur l’ « Insolite » et Domaine du Bouscat « Caduce » et de terminer ce moment de bonheur par un dessert aussi savoureux que surprenant et subtil avec les Asperges blanches de la « Vallée des deux Sources » en textures sucrées, Greuil de brebis, citron vert et noisettes caramélisées.
Nicolas Magie

Après que Nicolas Magie soit venu s’enquérir tel un « thésard » soucieux de peaufiner son œuvre, des réactions, préférences et remarques des convives, l’ensemble de son équipe reçut les applaudissements mérités et nourris de la part d’un « public » pour le bonheur duquel l’art culinaire venait de se manifester à très haut niveau.

Un lieu d’excellence aux portes de Bordeaux, un accueil remarquable, un grand chef, et mille autres services, tant hôteliers, que culinaires, touristiques et artistiques, nous en reparlerons ….

Toutes nos félicitations à toute l’équipe, à Marie Borgel, Anthony Torkington, et bien sûr à Nicolas Magie, leur culte persévérant de l’excellence est tout à fait remarquable.

Ecrit par Dominique Mirassou


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda