Bordeaux

La Ministre Michèle Delaunay a visité le train de l’Industrie et de l’Innovation à la gare Saint Jean

Le train de l’Industrie et de l’Innovation a fait escale en gare de Bordeaux Saint-Jean et Michèle Delaunay l’a visité en compagnie du préfet de région Michel Delpuech, de Bernard Boutier et de son successeur ainsi que de Jacques Respaud Conseiller Général du secteur. C’est Michel Fremder, directeur général des trains Expo qui a fait les honneurs de la visite de ce train de l’Industrie et de l’Innovation qui a retenu toute l’attention des visiteurs.

Ce train c’est une rame de 400 mètres de long avec les voitures que l’on visite et les voitures de vie pour le personnel qui sert le train. La visite de ce train a commencé par l’espace Pôle Emploi, un peu à l’envers de ce qu’était une visite normale car l’espace se situant à la fin du train avec aussi l’espace de l’Afpa, mais dans les temps actuel priorité à l’emploi et la mairie de Bordeaux avait envoyé à un grand nombre de demandeurs d’emploi des invitations pour venir sur ce train qui avait donc un espace dédié Pole Emploi. Pour chaque étape du train, il s’agit de mettre en valeur les atouts des régions traversées et c’est ainsi qu’à chaque arrêt ce sont des personnels locaux qui investissent les espaces dédiés pour recevoir les visiteurs.Ainsi avec vingt partenaires on a pu découvrir de nombreuses informations et François Courtot, Président de l’Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie d’Aquitaine n’a pas manqué de préciser que la métallurgie en Aquitaine c’est 2564 entreprises qui emploient 52.000 salariés avec l’aéronautique navale et le ferroviaire en particulier.

François Courtot, président de l’Union des Industries et Métiers de la Métallurgie présente un tableau de l’activité en Aquitaine à Michèle Delaunay et à Michel Delpuech
photo Bordeaux Gazette - Bernard Lamarque

L’Aquitaine reste un des bons élèves de l’industrie française. Ce train de l’Industrie a été inauguré par Arnaud Montebourg et il a fait un crochet par l’Allemagne histoire de montrer outre Rhin que l’industrie Française, elle aussi est performante. Durant cette visite on a pu apprendre que les pneus des trains d’atterrissage des avions étaient loué aux compagnies et non vendus et que le montant était déterminé au nombre d’atterrissages grâce à Michelin. On a pu aussi découvrir que le béton pouvait être un produit écologique et servir à bâtir des maisons éco intégrées, et cerise sur le gâteau l’entreprise locale Ex Nihilo qui présentait les tenues de travail réalisées pour le compte de la SNCF. Bien sur il y avait d’autres centres d’intérêt avec l’EDF et son nouveau compteur "intelligent", Areva, sans oublier Bodet et les fabuleuses horloges des gares et tous les partenaires ayant participé à ce train de l’Industrie et de l’Innovation. Lors des discours officiel Michel Delaunay a tenu a saluer les deux entreprises dont le siège est toujours resté en France depuis leur création à savoir Michelin et Legrand. Elle a aussi chaleureusement remercié Michel Femder pour le train du bien vivre pour bien vieillir. Pour notre part on ne peut que regretter que la publicité de ces trains ne soit pas plus importante en amont de l’événement car à chaque fois c’est une réelle découverte que beaucoup devrait faire.

Plus de photos

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda