Bordeaux

L’Union se fait peur une nouvelle fois

L’exigence d’Emile Ntamack qui veut la victoire avant tout a été respectée mais on a un peu de mal à reconnaître ce qui a fait l’ADN du jeu bordelais. La Coupe du Monde terminée l’effectif va progressivement afficher complet et on va peut être retrouver le chemin de l’essai.

Deux matchs sans le moindre essai de la part des bordelo-béglais, mais deux victoires quand même, voilà qui est nouveau car c’est en faisant reposer le match sur les avants que ces deux victoires ont été acquises. Pour l’instant il semble que les lignes arrières ne semblent pas assez bien rodées pour produire ce que l’on serait en droit d’attendre d’elles à la vue des saisons précédentes. Cela n’affectent en rien les supporters qui aiment voir leur équipe gagner mais qui à l’occasion ne détesteraient pas la manière. Pendant ce match on a quand même eu la désagréable impression que pour Mr Marchat les plaquages hauts n’avaient pas forcément la même valeur, pour Madaule pénalité et carton jaune, pour Jason Eaton remontrance et pénalité. Au niveau de la déception pour les rochelais, ce sont les trois échecs sur tentatives de drop de Fortassin qui avait habitué ses supporters à beaucoup mieux, malgré tout les maritimes ont fait souffler un instant le vent de la défaite sur Chaban. Il s’en est fallu de peu qu’il ne réédite l’exploit de la saison passée.
Talebula en troisième ligne pendant la pénitence de Madaule
Le match n’avait pas forcément très bien commencé car Serin vendangeait la première occasion au pied alors que Zack Holmes ne ratait pas l’occasion offerte et La Rochelle ouvrait le score mais le jeune Baptiste a eu tôt fait de rectifier et grâce à lui l’Union mène à la mi-temps par 9 à 6. La seconde mi-temps va voir une équipe rochelaise déchaînée et qui croit en sa bonne étoile sous le ciel bordelais et qui va réussir un essai lui donnant l’avantage à la soixante troisième minute mais c’était sans compter sur la rentrée de Lionel Beauxis qui lui va faire un sans faute qui va permettre à l’Union de l’emporter. Ce fut un match crispant où tour à tour les équipes eurent leur temps forts, mais la rentrée en seconde mi-temps de Poux et Toetu a été déterminante dans la domination du pack d’avants qui a mangé celui de La Rochelle, permettant d’obtenir le gain du match avec une bonne rentrée de Lionel Beauxis. Prochaine journée, déplacement à Brive qui occupe la 7ème place et qui a failli créer la surprise face au Racing 92. Ce ne sera pas un déplacement de tout repos.
Toetu en appui de Goujon

Union Bordeaux Bègles : 21 (7 pénalités Serin 19ème, 24ème, 41ème, 57ème Beauxis 66ème, 69ème, 79ème)
Atlantique Stade Rochelais : 16 (1 essai Murimurivalu 63ème ; 3 pénalités Holmes 13ème, 39ème, 44ème ; 1 transformation Holmes 64ème)

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda