Bordeaux

L’Union l’emporte grâce à 4 pénalités de Baptiste Serin

C’est par le score étriqué de 12 à 10 que l’Union a obtenu le gain du match qui l’opposait au Stade Toulousain et tous les points de l’Union ont été marqués par Baptiste Serin. Quel que soit l’ampleur du score il n’y a jamais qu’un mince écart entre les deux équipes et si l’an passé le Stade l’avait emporté à chaque fois d’un point c’est un écart de 2 points qui sépare les deux équipes sur ce match.

C’est une minute de silence remarquablement bien suivie qui a précédé cette confrontation montrant bien que l’accident de Puisseguin a considérablement marqué les esprits et que qui que l’on soit on ne peut que compatir à la douleor des communes endeuillées. Le sport a ensuite repris ses droits et l ’indiscipline des toulousains leurs a surement coûté le gain du match car ils ont été beaucoup pénalisés et Baptiste serin a réalisé un cent pour cent. L’Union a tenté d’engager son match sur le rythme et le plan de jeu qu’elle avait su mettre en place face à Clermont. Cette première mi-temps a donc été très tactique avec beaucoup de jeu de pression et c’est l’Union qui a ouvert la marque mais si Rey a réussi à créer une brèche ce n’est pas la sienne qui amène quelque chose alors c’est Fritz qui fait le trou sur une croisée de Mac Alister et c’est Clerc qui conclut, avec la transformation c’est le Stade qui prend le match en main. Les touloiusains dans cette mi-temps très tactique continuent à se mettre à la faute et par deux fois Baptiste Serin va scorer pour redonner l’avantage à l’Union sur son terrain fétiche de Chaban. La mi-temps est sifflée sur le score de 9 à 7 en faveur de l’UBB.
Botha s'apprête à servir Rey devant Galand
La seconde mi-temps va être d’une autre facture ou les deux équipes vont envoyer un peu plus de jeu et si d’un côté comme de l’autre l’essai va être refusé à Taofifenua qui échappe le ballon au moment de marquer et à Matanavu qui va mettre un pied en touche avant d’aplatir c’est l’Union qui va vendanger deux grosses occasions pendant la partie sur des choix douteux. C’est d’abord Lonca en première mi-temps qui choisit le pied alors qu’il y a un cinq contre deux à sa gauche et Goujon qui choisit le coup de pied rasant alors que Guitoune est remarquablement revenu se placer à sa gauche pour aller entre les perches. Dans cette seconde mi-temps les équipes vont tenter de se rendre coup pour coup sans jamais parvenir à prendre le dessus et au 3 points de Serin répondront seulement les 3 points de Doussain permettant à l’Union de conserver son maigre avantage de 2 points au final. Il semble qu’en l’absence de Pierre Bernard, Chaban a trouvé un nouveau roi en la personne de Baptiste Serin, maintenant vivement l’arrivée d’Ashley Cooper auteur de 3 essais en demi-finale du mondial qui va aider à retrouver le chemin de l’en but.
Sous les yeux d'Emile Ntamack Goujon s'échappe avec Guitoune qui revient à sa hauteur

Union Bordeaux Bègles : 12 (4 pénalités Serin 13ème, 25ème, 38ème, 52ème)

Stade Toulousain : 10 ( 1 essai Clerc 20ème ; 1 pénalité Doussain 69ème ; 1 transformation Doussain 21 ème

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda