Bègles

L’Union en route pour le Top 14

Reprise ce lundi 27 juin de l’entrainement pour les promus de l’UBB qui vont se frotter cette année à l’élite du rugby français. Pas de tension chez les joueurs qui étaient heureux des se retrouver avec de nouvelles recrus dans leurs rangs. Tous sont plus motivés qu’angoissés d’avoir à jouer contre les grands clubs de l’hexagone. Ils vont retrouver trois club aquitains Agen, Bayonne et Biarritz, c’est peu dire que l’Aquitaine (28% de l’effectif) est bien représentée dans cette compétition.

Fidèle à sa philosophie qui a si bien réussi au club la saison dernière Ludovic Lousteau a fait courir les troupes en ce chaud matin de juin et les organismes après 4 semaines de repos obligatoire avaient un peu de mal à récupérer.
Ludovic Lousteau : "On a fait courir tout le monde ce matin avec une entrée en matière assez copieuse. Il nous va falloir aller plus vite, allez plus fort. Le niveau d’exigence va être plus élevé cet année. Pour l’instant on fait des choses un peu éloigné du rugby. On reste dans une philosophie sur du long terme" Ce type de discours les joueurs l’accepte car Ludovic Lousteau a été joueur lui-même.
Pour le capitaine Mathew Clarkin qui a signalé sa hâte de reprendre car il y a beaucoup de travail à faire, il précise que pour l’instant, il n’y a pas de pression, mais celle-ci viendra.

Franck Labbé, Ludovic Lousteau, Nicolas Decamps, Laurent Armand, Marc Delpoux, Mathew Clarkin, Benoit Madaule, Adam Jaulhac et Vincent Etcheto
photo Bordeaux Gazette - Bernard Lamarque


Pour Marc Delpoux la situation est assez simple : " On va être les favoris à la descente en Pro D2 et cette saison a pour but de nous stabiliser en Top 14. L’an passé nous avons vécu des semaines très compliqués car l’objectif était la montée. Cette année on a rien à perdre et pour les joueurs ce n’est pas un problème. Les plus gros soucis viendront e l’administratif car la tâche est ardue pour monter un budget en Top 14." Du côté des joueurs ont sent bien qu’ils ont envie d’évoluer au niveau de l’élite comme le confesse Julien Rey : Je n’ai jamais joué a ce niveau et j’ai envie de connaître .Il y a un super état d’esprit dans ce groupe et tout le monde est content d’être là est le leitmotiv. Marc Delpoux prévient : "Il ne faut pas qu’on arrive la fleur au fusil en Top 14. Il va falloir oublier toutes ces images de fêtes et être humble. Les acquis de Pro D2 ne sont pas suffisants et dans le club nous devons grimper plusieurs marches. A tous les niveaux, si on ne monte pas dans nos exigences, on va imploser".
Entraineurs et joueurs se sont livrés à la presse pour être interviewé, le plus sollicité à ce petit jeu étant bien sur Marc Delpoux qui tient les clés du camion.
Pour débuter le championnat l’UBB devrait être privé de 5 joeurs, retenus par la Coupe du Monde : Andrew Mailei, Rafaël Carballo, Daniel Leo, Vungakoto Lilo et Ole Avei laissant le champ libre à leur doublure pour s’imposer. Alphonse Mirales faisant remarquer que les gros club avait pu embaucher des jokers "Coupe du Monde" pour deux mois, déséquilibrant les forces en présence.

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda