Bordeaux

L’UBB : « une locomotive économique »

La chambre de commerce et d’industrie a mené à la demande de l’Union Bordeaux-Bègles une enquête sur l’impact économique du club sur la région. Pierre Goguet, le président de la CCI, Laurent Marti et Bernard Magrez ont présenté ensemble ce rapport aux résultats éloquents.

L’UBB serait une locomotive économique pour la région. On le savait déjà le club a le plus grand public européen avec 23 704 spectateurs par match en moyenne lors de la saison 2013-2014. Mais pour convaincre d’avantages ses partenaires d’investir dans l’UBB, Laurent Marti a désormais cette étude. En effet, on y apprend que l’impact économique global de l’UBB sur la région Aquitaine est de 94,1 millions d’euros. Cette étude basée sur les chiffres de l’an dernier avec également une enquête effectuée lors de deux matchs pour lesquels 534 spectateurs autant supporters du club que de l’équipe adverse ont été interrogés.
Chaban aux couleurs de l'UBB
Un club tel que l’UBB effectue des dépenses directes et les spectateurs des dépenses indirectes, entrainant d’autres dépenses que l’on appelle l’impact induit, ces trois facteurs ajoutés on retrouve l’impact global de l’UBB Rugby sur la région. Ainsi de ces 94,1 millions d’euros de retombées économiques, 10,7 millions proviennent l’impact direct du club dans l’économie régionale. Dans ce montant on retrouve la fiscalité évidemment mais surtout les frais de personnels (61%), les achats de biens et services (29%) et les investissements (4%). L’impact indirect concerne les dépenses des spectateurs. Hormis la billetterie, cela représente l’hébergement, la restauration, et autres mais surtout la buvette qui est le premier poste de dépense à hauteur de 47%. Le public dépense en moyenne 34,35€ par match, avec un budget plus important pour les visiteurs avec 58,81€. L’étude nous donne un autre indicateur important celui du profil des spectateurs, en majorité on retrouve des spectateurs entre 35 et 59 ans et issus de la catégorie socio-professionnel des cadres. Vient ensuite l’impact induit qui résulte des dépenses directes du club et des dépenses des supporters et atteint une somme de 71,2 millions d’euros.
Les résultats de l'2tude
« Il ne faut pas voir l’UBB comme quelque chose qui coute aux citoyen », déclare Laurent Marti. Il est vrai que le club n’a pas seulement un impact sportif et social, il engendre de réelles retombées économiques pour la région. Cette influence, le président du club en avait conscience mais pas autant que l’étude le démontre. Elle va également servir à rassurer les 500 partenaires du partenaires du club sur le bienfondé de leur investissement. Et pour cause, la dernière campagne de partenariat du club est en hausse de 30%, permettant donc à l’UBB d’augmenter son budget qui passe ainsi à 20,5 millions d’euros, se rapprochant un peu plus des plus gros budget du Top 14. Cette étude peut aussi servir de message à Alain Juppé et la mairie de Bordeaux afin de ne pas trop réduire la capacité du stade Chaban-Delmas dont l’avenir était mis en jeu il y a encore quelques mois.
Pierre Goguet, Laurent Marti et Bernard Magrez
Cette étude sur les retombées économiques du club a des résultats indéniables, l’UBB est devenu un réel acteur économique de la région. Laurent Marti précise que l’étude sera réitéré tous les 2 à 3 ans en raison des chiffres qui ne cessent d’augmenter. Rien que pour la saison à venir avec la Coupe d’Europe et 3 matchs qui se dérouleront au nouveau stade Matmut Atlantique, cela devrait avoir un impact plus que positif sur l’économie aquitaine.

Ecrit par Camille Nicol


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda