Bordeaux

Journée de commémoration de l’abolition de l’esclavage.

Ce mardi 10 mai 2011, Bordeaux a commémoré l’abolition de l’esclavage. C’est ainsi que, Quai des Chartrons face à la Cité Mondiale, la cérémonie officielle de la Journée Nationale des Mémoires de la traite négrière, de l’esclavage et de leurs abolitions, a eu lieu en présence des élus et du Préfet.

En l’absence d’Alain Juppé, Hugues Martin, adjoint au Maire de Bordeaux, a rappelé que cette année était l’année des Outremers et que cette commémoration prenait ainsi une dimension particulière.

Pour sa part, Patrick Stéfanini, Préfet de la Région Aquitaine, Préfet de Gironde, a pris la parole pour évoquer les formes d’esclavages modernes (réseaux de prostitution, réseaux d’immigrations clandestines, réseaux d’exploitation des enfants) et rappeler en quelques mots le rôle joué par les bateaux bordelais dans le commerce triangulaire, sans que jamais qu’aucun esclave ait séjourné sur les quais de Bordeaux. <sjcycle297|right>

Pour terminer, il a rappelé les paroles de Victor Schœlcher qui fit adopté, le 27 avril 1848, le fameux décret d’abolition de l’esclavage sur toutes les terres françaises, rendant la liberté à 260 000 esclaves :
"Disons-nous et disons à nos enfants que tant qu’il restera un esclave sur la surface de la terre, l’asservissement de cet homme sera une injure permanente faite à la race humaine toute entière".

Après dépôt des gerbes sur la plaque commémorative des quais par la mairie en la personne d’Hugues Martin, par le Conseil Général, en la personne de Jacques Respaud et par Patrick Stéfanini, les participants à cette commémoration ont écouté la lecture de « poéslam », poésie et slam, par Patricia Grange et Karen Toris, membres de l’Association Esprit Métis.

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda