Jacques Perrin et Jacques Cluzaud au Gaumont Talence Universités



Publié le 16 janvier 2016 à 12:24

Cinéma & Spectacles

Jacques Perrin et Jacques Cluzaud sont venus présenter leur dernier film « Les saisons » en compagnie de compères ayant travaillé sur le film avec eux devant le public de la salle 3 du Gaumont Talence Universités, pleine à craquer pour l’occasion.


La soirée
Cette soirée de présentation en avant première du film « Les saisons » en compagnie de Jacques Perrin, réalisateur et producteur ; Jacques Cluzaud, réalisateur ; Gilbert Cochet, conseiller scientifique ; Stéphane Durand, co-scénariste et Gérard Lamps mixeur (sound recorder en anglais) présents pour le débat, avait attiré la foule dans une salle où il a fallu ajouter quelques chaises. Magnifique documentaire ce film peut être regardé sous différents angles que ce soit technique, esthétique, philosophique voire politique mais vraiment la beauté des images et leur incroyable réalisation dominent comme à chaque fois le duo Perrin Cluzaud sait le faire depuis « Le peuple migrateur » en 2001 et « Océans » en 2010 mais pour Jacques Perrin il y avait déjà eu auparavant « Microcosmos, le peuple de l’herbe » en 1996. Les saisons n’a réclamé qu’un an et demi de tournage alors qu’Océan avait demandé quatre ans et demi pour réaliser toutes les prises de vues et la mise au point de procédés de tournage adapté au milieu marin et « Le peuple migrateur » trois ans. Pour la petite histoire Jacques Perrin a encore un projet en tête qui concernerait l’histoire de l’aéropostale et vue par lui on est déjà gourmand de ce qu’il pourrait réaliser.

Une salle bien garnie

Le film
Après avoir parcouru le globe à tire d’ailes avec les oiseaux migrateurs et surfé dans tous les océans en compagnie des baleines et des raies mantas, Jacques Perrin et Jacques Cluzaud reviennent pour ce nouvel opus sur des terres plus familières. Ils nous convient à un formidable voyage à travers le temps pour redécouvrir ces territoires européens que nous partageons avec les animaux sauvages depuis la dernière ère glaciaire jusqu’à nos jours.
L’hiver durait depuis 80 000 ans lorsque, en un temps très bref, une forêt immense recouvre tout le continent. Une nouvelle configuration planétaire avec une très légère inclinaison de l’axe de rotation de la terre et tout est bouleversé. Le cycle des saisons se met en place, le paysage se métamorphose, la faune et la flore évoluent. L’histoire commence… À un interminable âge de glace succède une forêt profonde et riche de nombreux êtres vivants puis, sous l’impulsion d’hommes nouveaux, une campagne riante qui s’organise et évolue au grès des transformations du modernisme.
Les Saisons est une épopée sensible et inédite qui relate la longue et tumultueuse histoire commune qui lie l’homme aux animaux.

Stéphane Durand, co-scénariste ; Gilbert Cochet, consultant scientifique ; Jacques Cluzaud, réalisateur ; Jacques Perrin, réalisateur et producteur et Gérard Lamps, sound recorder.

Le débat
Il n’ y a pas eu de débat à proprement parlé mais plus une série de questions autour de la « fabrication » du film, pour la réalisation de certaines images et de certaines scènes. C’est ainsi qu’on a appris que tous les « animaux acteurs » du film étaient des animaux sauvages mais suivis par la technique de l’imprégnation (élevé en proximité et au contact d’êtres humains sans domestication). On a ainsi appris qu’il y a des animaux comme les hommes qui sont plus ou moins bons acteurs, que d’autres se prêtent volontiers à faire des cascades et d’autres sont totalement gauches. On a aussi appris que pour le tournage aucun téléobjectif n’avait été utilisé et que toutes les images avaient été capturées à des distances entre un et quatre mètres. Jacques Perrin a souligné que tous ces techniciens qui l’ont entouré pendant ce tournage méritent le nom d’artiste comme Gérard Lamps qui l’accompagnait pour ce face au public qui a su rendre palpable le son de la forêt entre musique, bruitage et commentaires. Pour sa part Stéphane Durand a précisé qu’après avoir sillonné le monde pour les précédents films, il était peut être temps de s’occuper d’un monde plus proche de nous et c’est là que Gilbert Cochet conseiller scientifique est intervenu pour donner une approche temporelle et spatiale de l’Europe à travers les âges. Au passage Jacques Perrin a souligné que le terme documentaire pour ce film ne signifiait pas grand chose car ce genre de film coûte beaucoup plus cher qu’une banale fiction et là il parlait en tant que producteur.

Un ami ; Jacques Perrin, Cécile Bory, Librairie Georges ; Jacques Cluzaud ; Gilbert Cochet et Stéphane Durand

En gros c’est entre 200 et 300 techniciens réunis à des époques différentes pour l’ensemble du tournage, dans des lieux différents et on peut considérer en dehors de ces apports multiples qu’ il y a une trentaine de personnes qui font le film, une réunions de talents car il faut trouver les sites appropriés. Parfois les collaborateurs apportent beaucoup plus que ce qu’on leur demande. Jacques Cluzaud a ainsi souligné que certains collaborateurs les accompagnent depuis 17 ans comme ce pilote d’ULM qui imagine des astuces pour suivre toujours plus vite le vol des oiseaux comme donné l’allure d’un oiseau à son ULM pour pouvoir mieux les approcher. Jacques Perrin est revenu sur le temps qu’il avait fallu pour le tournage d’océan pour amadouer les poissons pour qu’ils s’approchent de l’objet qui avait été imaginé pour les filmer. Pour pénétrer la forêt, une sorte de scooter a été imaginé avec chaque roue indépendante avec son propre amortisseur et l’opérateur était équipé d’un Steadicam,ce système a permis de suivre les animaux à toute allure. Après avoir répondu à de nombreuses questions Jacques Perrin et Jacques Cluzaud ont dédicacé les ouvrages dédiés au film qui pouvaient être achetés grâce à la présence de la librairie Georges avec Cécile Bory. En bref un accueil très chaleureux à un film qui a conquis le public.

Dans les salles le 27 janvier


Bernard Lamarque


Populaire dans cette rubrique Sur le même sujet

Blind Taste : le Théâtre fête le (...)

| le 23 mai 2015

La soirée des filles du Gaumont Talence Universités

10 février 06:57

La grande journée des enfants au Gaumont Talence Universités

4 juillet 2016 22:45

« Retour chez ma mère » présenté au Gaumont Talence Universités

18 mai 2016 14:57

« Marseille » présenté au Gaumont Talence Universités

15 février 2016 19:12

Eric et Ramzy se lâchent au Gaumont Talence Universités

12 janvier 2016 17:10
RECHERCHE
 
Petites annones Bordeaux Gironde
Le service de petites annonces de Bordeaux Gazette
 
  Recherche Commercial indépendant en publicité
Premium
Lire +
Dernières Annonces
Recherche Commercial indépendant en publicité
localisation de l'annonce Bordeaux Offres d'emploi
Lire +
Av Dacia Logan 2 Mcv
localisation de l'annonce Bordeaux Voiture
Lire +
Fête du Vélo
localisation de l'annonce Bordeaux Autres
Lire +
Table avec quatre tabourets
localisation de l'annonce Ameublement
Lire +
Meuble TV chinois incrusté
localisation de l'annonce Bordeaux Ameublement
Lire +
Déposer votre annonce gratuitement