INTIMES CHAHUTS AU MAESTRO



Publié le 14 juin 2015 à 19:16

Cinéma & Spectacles

Au dernier jour du festival des arts et de la parole, nous avons assisté à la rencontre de Julien Fournier avec le public.


Sur un coin de table, Vincent Marco, « Vincent comme Vincent et Marco comme Marco », dessine dans un petit carnet. En discutant avec lui, l’artiste confie qu’il est là pour aider ses amis organisateurs en captant par ses croquis les ambiances et les instants du festival. Des centaines de petits traits sur des dizaines de pages se succèdent, pour former les contours de ses diverses rencontres sur le festival. Ayant déjà travaillé avec Einstein On The Beach, il apprécie ces moments où se mêlent les arts et les personnalités, livrant être aussi musicien. Tous ses croquis seront publiés sur le site de Chahuts prochainement, mais ses grandes fiertés se trouvent sur son blog .
Vincent Marco dessinant dans la cour du Maestro
Mais le festival ne serait rien sans l’aide de ses précieux bénévoles. Céline et Yollande expliquent qu’ils sont une vingtaine de bénévoles comme elles à prêter main forte. Pour la première, c’est par le biais d’un stage préalable qu’elle a voulu se lancer dans l’aventure Chahuts. Titulaire d’une licence en arts du spectacle, l’aspect organisationnel l’intéresse, mais elle apprécie pouvoir faire partie de ce projet original et spontané. La deuxième est une habitante du quartier, enthousiaste d’être du festival, qu’elle juge aussi important pour la vie locale que passionnant. Yollande aime ce côté innovant et même parfois improbable qui résulte des événements du festival.
Les bénévoles : Céline à gauche, Yollande à droite
L’interview commence et prend vite des allures de discussion dans le jardin. Récits de vie, philosophie, politique et même géographie, les sujets s’enchaînent et le temps s’écoule doucement au fil des voix de Yan et Julien. (L’interview sera diffusée sur le site de Chahuts)
Après de longues minutes de présentation, on commence à mieux cerner l’artiste. Ludophile, musicien mais pas vraiment, ( « Je ne suis pas un musicien » déclare t-il en expliquant que pour une performance il s’est déjà servi de guitares comme des battes de baseball ), il est aussi pédagogue. Son jeu de l’oie du spectacle, qu’il présente plus tard la même journée, est l’occasion d’un atelier d’apprentissage pour monter son projet artistique. Des clés pour faire sa pièce et comprendre les mécanismes de la création d’une idée à son aboutissement.
Et l’interview se poursuit ainsi, offrant au public de Chahuts un aperçu des artistes présents, une bribe de parole et un moment de partage dans un cadre propice à la flânerie et aux rencontres.
Julien Fournier à gauche interviewé par Yan Beigbeder à droite


Gabriel Taïeb


Populaire dans cette rubrique Sur le même sujet

« Potins, malices et médisances » (...)

| le 16 avril 2018
« Potins, malices et médisances » ces trois sorcières invisibles ont insufflé au théâtre des Salinières l’esprit de cette comédie de Lilou Malone. On prétend que ce serait un homme très renommé dans le (...)

La « dance music » s’invite à l’Utopia

8 avril 13:37

L’Atelier Remuménage : le déménagement pour tous

1er février 09:17

"Océan Climax Festival", 3éme édition

23 septembre 2017 15:13

Climax Festival 2017

1er septembre 2017 10:59

Mai 1892 : « La Petite Gironde » organise la première course d’échassiers : Bordeaux-Biarritz

16 août 2017 17:53
RECHERCHE
 
Petites annones Bordeaux Gironde
Le service de petites annonces de Bordeaux Gazette
 
Dernières Annonces
BOOBOO'ZZZ ALL STARS & FRIENDS « REGGAE BASH LIVE 2 »
localisation de l'annonce Cenon Autres
Lire +
Les Vivres de l'Art avec 5 sens
localisation de l'annonce Bordeaux Autres
Lire +
Festival de Montesquieu
localisation de l'annonce Martillac Concert et Spectacle
Lire +
Explorateurs en herbe au Centre Commercial Aushopping Bordeaux Lac
localisation de l'annonce Bordeaux Autres
Lire +
Festival International de Journalisme
localisation de l'annonce Coutures Autres
Lire +
Déposer votre annonce gratuitement