Bordeaux Gazette : Journal d'information en ligne Bordeaux et CUB
Page Facebook Bordeaux Gazette Twitter Bordeaux Gazette Google+ Bordeaux Gazette Youtube Bordeaux Gazette


 

Eugène Onéguine de Piotr Ilitch Tchaïkovski à L’UGC



Publié le 8 janvier 2014 à 09:18

Culture & Spectacles

JPEG - 88.3 ko

Piotr Ilitch Tchaïkovski est le second de six enfants, il naît dans un milieu d’industriels aisés. Son père, Ilia Petrovitch est ingénieur. Il dirige les installations minières d’état de Kamsko-Votkinsk dans l’Oural. Sa mère Alexandra d’Assier appartient à une aristocratie d’origine française.


Le romantisme Slave
La première impression qu’on éprouve en écoutant Eugène Onéguine, c’est que le chant semble couler des mots, dans un récit musical qui n’est que lumière et fluidité. D’ailleurs, en raison de son intimité feutrée, Tchaïkovski a baptisé Eugène Onéguine « scènes lyriques » plutôt qu’opéra : on a vraiment le sentiment d’entrer dans la vérité frémissante de chacun des personnages, de partager leurs tourments, leur désarroi, leur fraicheur aussi et leur spontanéité, l’élan amoureux de Tatiana, le désespoir de Lenski, la tendresse du prince Grémine... Assurément Pouchkine ne pouvait rêver d’une traduction plus fine, plus pénétrante de la psychologie de ses héros ! Avec ses thèmes entrelacés qui se sourient, qui se répondent et génèrent cette tension immédiate dont Tchaïkovski a le secret, Eugène Onéguine, d’une beauté brûlante et contenue, est en quelque sorte le soleil noir de l’opéra russe. Ce spectacle, filmé à Salzbourg, offre, sous la direction de Daniel Barenboim, une image forte et amère, désabusée et désespérée, de cet Eugène Onéguine, porté par Peter Mattei, dandy carnassier sombre et ardent dans le rôle-titre, mais aussi par la Tatiana solaire et vulnérable d’Anna Samuil. Un spectacle majeur.
Alain Duault

Intrigue
Eugène Onéguine est un jeune dandy oisif et blasé. Son ami et poète Vladimir Lenski l’entraîne chez les Larina, dont il compte épouser la fille cadette, Olga. La soeur aînée d’Olga, Tatiana, tombe amoureuse d’Onéguine au premier regard et lui écrit une lettre enflammée, mais Onéguine l’éconduit. Plus tard, Lenski insiste pour qu’Onéguine assiste au bal donné à l’occasion de l’anniversaire de Tatiana. Las d’ennui, Onéguine décide de se venger en jouant les séducteurs auprès d’Olga, au grand désespoir de Lenski. Celui-ci, se sentant trahi, demande réparation et défie son ami en duel. Quelques années plus tard, Onéguine retrouve Tatiana, marié au vieux général Grémine. Il tombe éperdument amoureux d’elle, lui envoyant lettre sur lettre, sans jamais recevoir de réponse. Onéguine finit par se rendre chez Tatiana et la surprend en train de verser des larmes sur sa dernière missive. Elle lui dit alors qu’elle l’aime toujours, mais qu’elle veut rester fidèle à son mari.

Festival de Salsbourg
Livret
Constantin Chilovski et Piotr Ilitch Tchaïkovski
Direction Musicale
Daniel Barenboïm
Mise en scène
Andrea Breth
Distribution
Eugène Onéguine  : Peter Mattei
Tatiana  : Anna Samuil
Olga  : Ekaterina Gubanova
Lenski  : Joseph Kaiser
Prince Grémine  : Ferrucio Furlanetto

Jeudi 9 janvier
19h45 précises
Durée du spectacle
2h 30 / 3 actes dont 1 entracte de 20 minutes


par La rédaction


RECHERCHE
 
A lire aussi
 
JPEG - 88.3 ko

Cosi fan tutte de Wolfgang Amadeus Mozart

 
JPEG - 88.3 ko

En direct de l’Opéra Bastille "La Fanciulla del West" à l’UGC

 
JPEG - 88.3 ko

La Bohème de Puccini à l’UGC

 
JPEG - 88.3 ko

L’Italienne à Alger de Gioacchino Rossini

 
 
Publicité
Création site internet Bordeaux
JSD mediaconcept est spécialisé dans la création de site Web sur mesure.
http://www.jsdmediaconcept.com


Nous suivre