Eloge de la Modération

Alors que le pouvoir des médias devient prépondérant, et que ceux-ci exigent de la part des hommes politiques des réponses sur tous les sujets, des réactions plutôt que de la réflexion, et pourquoi pas de l’inédit et du sensationnel, époque où seul le court terme importe, le discours modéré ne semble plus avoir sa place. Les modérés apparaissent le plus souvent comme des gens mous, versatiles et peu actifs face aux ultras qui seraient eux, efficaces, déterminés et seuls capables d’améliorer la situation. Faire cette grossière erreur de jugement c’est oublier que l’attitude modérée est dotée d’une force qui puise ses racines dans le principe de prédominance de la raison sur la passion et de la maîtrise de ses émotions, tout cela afin de préserver au mieux le respect de tous et de chacun, la réflexion collective et le sens de l’intérêt général bien en péril depuis quelques temps…
Certes la modération, qui n’est pas de l’eau tiède comme certains l’affirment, ne fait pas partie des modèles de notre temps. Cette vertu de la juste mesure, fille de la sagesse ne fait pas rêver, elle ne se construit pas en divisant, n’apporte aucune solution clefs en main, aucun remède rapidement efficace, aucune solution sans exigence préalable, aucun droit absolu, elle ne plaint ni ne juge personne mais responsabilise et ne promet aucun lendemain qui chante, en un mot elle est pour beaucoup très décevante …
Dans un monde qui ne jure plus que par la vitesse, l’immédiateté et l’excès, la modération semble bien devenue archaïque alors qu’elle est certainement à terme la seule voie capable de préserver les bienfaits de notre société et d’y apporter toujours un peu plus d’humanité. Trop souvent, malheureusement, notre société dans ses dysfonctionnements s’avère être celle de tous les abus, de la fausse transparence, d’un voyeurisme souvent abject, de la radicalisation de la pensée et de l’intolérance qui en découle, d’un angélisme dogmatique souvent douteux, ou encore d’un extrémisme quasi hystérique. Trop inquiet souvent à juste raison, trop insatisfait et bien trop passionné pour se prêter à une analyse lucide, c’est à tort que notre pays cherche ailleurs qu’en lui-même quelques solutions miracles auprès de guérisseurs aux remèdes simplistes.
Coincé entre des dirigeants en échec et des extrêmes aux promesses tout à fait irréalistes, il serait temps que notre pays se montre capable de réagir, car instaurer la confiance, redonner un cap et redonner du sens aux indispensables efforts qui se profilent à l’horizon sans diviser douloureusement le pays, mobiliser les énergies, voir comment sauvegarder nos solidarités est en train de devenir tout à fait urgent. Bien sûr l’affaire ne doit pas être confiée à des démagogues indécis, pas plus qu’à des opportunistes ou à des partisans de solutions radicales, mais à des hommes mesurés, rigoureux, déterminés, à des hommes d’état.

Ecrit par Dominique Mirassou


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda