Bordeaux

Des adieux réussis pour Lescure

Les Girondins de Bordeaux se sont imposés ce samedi soir 2-1 face à Nantes dans une journée historique tant bien pour le club que les supporteurs. Un succès qui permet aux Girondins de toujours croire à l’Europe.

Pendant que le stade Moga fêtait son jubilé du côté de Bègles, le football faisait de même du côté de Lescure. Pour cette journée qui restera dans les annales du club, le rendez-vous était donné vers treize heures pour tous les amoureux des Girondins, place de la République. Au programme, images retraçant l’histoire de l’enceinte girondine, âgée de 77 ans, anciennes gloires du club racontant leurs souvenirs, le tout accompagné de musique pour les quelques milliers de supporteurs présents. Les festivités terminées, l’ensemble des personnes présentes se sont donc rendus au stade en cortège depuis la Place de la République au Stade Jacques Chaban-Delmas, pour ce qui restera comme l’une des images fortes de cette journée unique. Rapidement plein, le stade apu se parer des nombreuses animations prévues par les Ultras.
DIego Roland
Ainsi, un tifo retraçant les différentes générations se succédant au Virage Sud a ensuite laissé place à des fresques en noir et blanc représentant les moments les plus marquants de l’histoire du stade, comme le premier match de son histoire lors de la Coupe du Monde 1938, à la demi-finale de Coupe des Clubs Champions contre la Juventus opposant Giresse à Platini ou encore la mythique qualification de la génération Zidane face au Milan en 1996, le tout avant même le coup d’envoie. A l’entrée des joueurs, toutes les tribunes du stade ont vu un grand voile se déployer, célébrant une nouvelle fois le changement de stade. A la retombée de ces voiles, ce sont 32 000 drapeaux marines et blancs qui se sont agités à travers le stade. Sur le terrain, ce n’est malheureusement pas du même calibre même si l’on ressent une envie de bien faire du côté des joueurs, qui demeurent trop brouillons. Les Nantais obtiennent un penalty au quart d’heure de jeu pour une faute de Mariano dans la surface. Penalty transformé par Veretout. Cinq minutes plus tard, ce sont les Bordelais qui voient un penalty sifflé en leur faveur, que transforme l’Uruguayen Diego Rolan. La seconde période n’est guère beaucoup plus emballante.
Marc Planus
La tension est présente et les occasions franches plutôt rares. Si Khazri frappe la transversale à la 64e minute, c’est Rolan qui offre l’avantage aux locaux sur une remise de Crivelli après un centre de Maurice-Belay. Malgré quelques frayeurs en fin de rencontre, les Girondins quittent Lescure sur un succès qui leur permet de rester sixième, position éventuellement qualifiable pour l’Europe. Mais plus que la victoire, la fin du match est marquée d’émotion par l’énorme craquage de fumigène à travers tout le Virage Sud, ainsi que l’énorme ovation des supporteurs à l’enceinte historique du club, mais aussi à Marc Planus, légende du club qui partira en fin de saison, venu saluer les supporteurs et craquer un fumigène au pied de la tribune après la rencontre, durant le vibrant hommage qu’il a reçu. S’en est suivit une énorme communion entre les supporteurs, les joueurs et le stade durant plusieurs dizaines de minutes, l’arrière-cour Virage Sud ayant même accueillit un concert jusqu’à une heure du matin pour quitter Lescure et son quartier dans la joie et l’allégresse, malgré la nostalgie. De cet der’ à Lescure, plus que la victoire, ce sont des les multiples souvenirs qui resteront, avant de prendre possession du nouveau stade dans deux semaine contre Montpellier, dernier concurrent pour la course à l’Europe. Mais dès la semaine prochaine, c’est d’abord un déplacement périlleux sur la pelouse de Lyon.

Ecrit par Thibault Jeantieu


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda