Déchéance



Publié le 30 décembre 2015 à 18:02

Point de vue


On vient d’assister a une belle course à l’échalote gouvernementale qui a failli tourner à la farce triste sur cette histoire de déchéance nationale pour les bi-nationaux nés en France.
Sur le plan pratique cette mesure n’a que peu d’impact car elle ne toucherait qu’un nombre très faible d’individus, par contre elle a une très forte dimension symbolique. Le chef de l’Etat l’avait proposée devant les deux chambres réunies et voilà t’y pas que la Ministre de la Justice en déplacement en Algérie va glousser dans un micro que la mesure serait abandonnée, déclenchant un tsunami de commentaires et de prises de positions.
Faire pression de l’extérieur sur le Président de la République pour qu’il lâche la main sur une mesure de forte valeur symbolique mais qui déplaît à Madame (elle n’est pas seule) n’était pas très malin de sa part et la jurisprudence Chevénement" quand on est ministre, on démissionne ou on ferme sa gueule" ne semble plus d’actualité. Il semble que les usages se perdent et se transforment en "Quand on est ministre et qu’on n’est pas d’accord, on tire dans le dos", autres temps, autres mœurs ! Cela démontre malgré tout une grande fragilité du chef de l’Etat qui semble avoir bien du mal à faire respecter sa parole dans des temps difficiles où il faudrait qu’il fasse preuve de plus d’autorité.
Néanmoins cette décision de maintenir crée un beau "pataquès" et si le débat est compréhensible entre députés et groupes politiques ce qui a plutôt déchu c’est l’attitude d’une ministre qui représente un groupe politique dont on sait que son congrès a de la peine à remplir une cabine téléphonique et qui toute honte bue devra défendre un texte qu’elle combat. La seule attitude digne serait de remettre sa démission mais les contradictions internes n’étouffent plus personne car l’émolument semble plus fort que la conviction.


Bernard Lamarque


Populaire dans cette rubrique Sur le même sujet

Suspicion


le 15 février 2018 par Bernard Lamarque
Ambiance délétère autour du gouvernement quand le bon peuple apprend que son (...)

Le service public à bout de souffle


le 5 février 2018 par Dominique Mirassou
Avec notamment les 35 heures chères à Madame Aubry qui entre autres fâcheuses (...)

Hémorragie


le 6 février 2018 par Bernard Lamarque
Ça fout le camp de partout entre les Corses qui se font tirer l’oreille pour (...)

Le Jardin Public et Guignol Guérin (...)


le 12 février 2018 par Dominique Mirassou
Le Guignol Guérin, vénérable institution bordelaise depuis près de 170 ans, (...)
RECHERCHE
 
Petites annones Bordeaux Gironde
Le service de petites annonces de Bordeaux Gazette
 
  Recherche Commercial indépendant en publicité
Premium
Lire +
  Meuble TV chinois incrusté
Premium
Lire +
Dernières Annonces
O21, et si on imaginait votre futur ?
localisation de l'annonce Cenon Autres
Lire +
STAGES d'écriture scénaristique
localisation de l'annonce Saint-Émilion Autres
Lire +
We ludique - anniversaire des nomades du jeu
localisation de l'annonce Bordeaux Autres
Lire +
SALON DU DISQUE DE BORDEAUX
localisation de l'annonce Bordeaux DVD & CD
Lire +
SALON DU LIVRE ANCIEN
localisation de l'annonce Bordeaux Livres
Lire +
Déposer votre annonce gratuitement